•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 11 déc. 2020 : Histoire des vaccins et budget participatif

Hélène Mercier, la journaliste cambrioleuse : Un budget participatif à Montréal

Quand les citoyens décident de l’avenir de leur ville

Publié le 11 décembre 2020
Un grand bâtiment de pierre grise avec une horloge incrustée dans sa façade, au-dessus d'un balcon.
L'hôtel de ville de MontréalPHOTO : Radio-Canada / Jérôme Labbé

Montréal a adopté, cette année, l'idée d'un budget participatif. La Ville invite donc la population à présenter des idées pour « contribuer à la transition écologique et sociale » de la municipalité. Elle s'est réservé un montant de 10 millions de dollars pour financer les projets qui recevront le plus de votes en ligne. Même si c'est la première fois que Montréal tente l'expérience d'un budget participatif, l'idée n'est pas nouvelle. Le département de la Gironde, en France, s'apprête à financer une dizaine de projets proposés par des citoyens et citoyennes. La journaliste Hélène Mercier s'y est intéressée.

Alors que l’appel à propositions de Montréal s’adresse à toute la population, le département de la Gironde a spécifiquement demandé aux jeunes de 11 à 20 ans d’imaginer comment il serait possible d'améliorer le monde après la pandémie. Il a prévu 700 000 euros (environ 1,1 million de dollars) pour financer les projets les plus populaires.

Voici les projets retenus en Gironde :

  • installation de ruches;
  • aménagement de nichoirs pour les chauves-souris;
  • construction de tunnels à hérissons sous les routes;
  • instauration de bibliothèques ambulantes qui offriront des livres sur les questions de genre;
  • création d’un écocafé géré par des jeunes de 14 à 20 ans;
  • aménagement d’aires de jeux accessibles aux enfants en fauteuil roulant;
  • achat de scooters électriques qui seront gratuitement mis à la disposition des jeunes.

À Montréal, les projets retenus ne seront connus que l’été prochain. Le public a jusqu’au 8 janvier pour soumettre des idées sur le site realisonsmtl.ca (Nouvelle fenêtre).

Chaque vendredi, Hélène Mercier, la journaliste cambrioleuse, nous présente une initiative intéressante adoptée ailleurs dans le monde en se demandant si cette dernière peut être importée à Montréal. Vous avez une suggestion à lui faire? Écrivez-nous : le1518@radio-canada.ca.