•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Culture avec Catherine Richer : Kaytranada récipiendaire d'un prix

Le 15-18, ICI Première.
Rattrapage du 7 déc. 2020 : Kaytranada et cartes pour aînés

Culture avec Catherine Richer : Kaytranada récipiendaire d'un prix

Trop d’artistes boudés par les médias québécois, selon Kaytranada

Un homme avec un casque d'écoute autour du cou devant une console.
L'artiste montréalais KaytranadaPHOTO : Getty Images / Photo by Matt Cowan
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18Publié le 7 décembre 2020

L'artiste montréalais Kaytranada a fait parler de lui il y a deux semaines, lorsqu'il a publié un message Twitter déplorant le manque d'appui à son égard de la part des médias de sa ville. Il n'avait pas accordé d'entrevues à ce moment-là, mais il revient aujourd'hui sur cette histoire et en profite pour nous faire part de ses observations sur le manque de représentation de certains artistes dans les médias québécois.

En plus d’être l’un des lauréats du 31e Gala SOCAN, qui récompense les meilleurs compositeurs et éditeurs québécois, Kaytranada est en nomination dans trois catégories aux Grammys. J’étais à L.A., je recevais les nominations, j’étais vraiment content, et puis des gens m’ont envoyé des captures d’écran de La Presse, qui parlait des nominations de Beyoncé, et mon nom n’était pas mentionné une fois, raconte-t-il. Ça a créé de la confusion et ça a été la controverse. J’ai écrit ce tweet juste pour parler.

L’artiste de musique électronique affirme que son genre musical est très peu couvert par les médias francophones. Ça peut même aussi être une question de couleur, ajoute-t-il.

Kaytranada est d’origine haïtienne. Il n’y a pas de plateforme pour nous, déplore-t-il. On n’a pas une radio pour nous. S’il y en a, c’est vraiment underground.