•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18

Rattrapage du lundi 24 avr. 2023 : Feux de camp, et espace urbain inclusif

Résumé

Les effets des feux de camp sur la santé; la reconnaissance du cancer du sein comme maladie professionnelle en France; un premier pas vers une action collective contre Facebook en lien avec les fraudes aux cryptomonnaies; le fléau des patients défaillants; les façons de rendre l'espace urbain plus inclusif; vers la fin des journaux locaux; et le documentaire Après nous.

Cet extrait audio vous a été recommandé

  • 16 heures 36 minutes

    Itinérance et aménagement, rendre l'espace urbain plus inclusif : P.-A. Saulnier

    Des personnes en situation d'itinérance qui vivent dans des tentes sur la rue.

    L’inclusion des personnes itinérantes dans l’espace public

    Bancs anti-itinérants, toilettes barrées à l'Université du Québec à Montréal (UQAM)... Plusieurs aménagements urbains et immobiliers de la métropole ne permettent pas à la population itinérante de combler ses besoins essentiels au quotidien, mais il est possible de faire mieux, selon des spécialistes de l'architecture et du travail social. Les experts proposent dans un nouveau document d'adapter des projets pour inclure cette communauté marginalisée, sans pour autant oublier les résidents et résidentes d'un quartier. Les exemples existent déjà à Montréal, notamment aux Jardins Gamelin du Quartier des spectacles, avec la participation massive des sans-abri à l'activité de karaoké pendant l'été.