•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18

Rattrapage du 29 juin 2021 : La maladie de Lyme, et le documentaire La parfaite victime

Résumé

L'ouest de l'île de Montréal, zone endémique de la maladie de Lyme; une collision mortelle entre cyclistes à l'intersection Berri et Ontario; les tarifs de la Société de transport de Montréal; les dômes de chaleur et l'adaptation aux canicules; le documentaire La parfaite victime; et des tiktokeuses égyptiennes condamnées à la prison.

  • 15 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Isabelle Richer et tour de table de l'équipe

  • 15 heures 18 minutes

    L'Ouest de Montréal, zone endémique de la maladie de Lyme : La Dre Noémie Savard

    Une tique dans une pince.

    L’ouest de l’île de Montréal désormais zone endémique de la maladie de Lyme

    Les tiques porteuses de la maladie de Lyme continuent de se propager au Québec, si bien que la partie ouest de l'île de Montréal est maintenant considérée comme un secteur endémique, selon l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). La médecin spécialiste en santé publique à la Direction régionale de santé publique de Montréal, Noémie Savard, explique que le risque était déjà présent sur l'île de Montréal et précise que les tiques se retrouvent surtout dans le sud du Québec. Elle soutient toutefois qu'il ne faut pas les craindre au point de cesser de pratiquer des activités à l'extérieur. Elle donne d'ailleurs des conseils pour bien s'en protéger.
  • 15 heures 26 minutes

    Collision mortelle entre cyclistes : Reportage de René Saint-Louis

    Des cyclistes roulent à l'angle des rues Ontario et Berri, à Montréal.

    Une 2e collision mortelle entre cyclistes cette année à Montréal

    Un cycliste a perdu la vie le 23 juin dernier, suivant une collision avec un autre cycliste le 7 juin dernier. Les deux personnes avaient été transportées à l'hôpital après l'accident qui s'était produit à l'angle des rues Ontario et Berri, à Montréal. Cette deuxième collision mortelle de l'année entre deux cyclistes dans la métropole déclenche ainsi une enquête du Bureau du coroner, qui devra produire un rapport d'ici une dizaine de mois pour comprendre ce qui s'est passé. Le journaliste René Saint-Louis revient sur cette histoire et nous explique la complexité de l'intersection où s'est déroulé l'accident.
  • 15 heures 34 minutes

    Manchettes avec Mélanie Houde, circulation et météo

  • 15 heures 44 minutes

    Nouvelle grille tarifaire en transport en commun : La mairesse Valérie Plante

  • 15 heures 53 minutes

    Sports avec Mathieu Massé : Plus de spectateurs au Centre Bell

  • 16 heures 6 minutes

    Sommaire de la 2e heure et tour de table

  • 16 heures 13 minutes

    Culture avec Ariane Cipriani : Programmation du Salon du livre de Montréal

  • 16 heures 15 minutes

    Adaptation aux canicules : Entrevue avec Dominique Paquin du consortium Ouranos

    Une personne est couchée au sol, sur l'herbe et profite de l'ombre dans un coin de Stanley Park.

    Aller au-delà du verdissement des villes pour s’adapter aux canicules

    La Colombie-Britannique a battu des records de chaleur ces derniers jours avec une température atteignant 47,9 degrés. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) dénombre au moins 75 morts subites, et les autorités croient que la chaleur accablante serait en cause dans la majorité de ces décès. Bien que les prévisions ne laissent pas croire à une situation pareille au Québec prochainement, la province n'est pas à l'abri de la chaleur exceptionnelle non plus. La spécialiste en simulation et en analyse climatique à Ouranos, Dominique Paquin, explique que c'est d'ailleurs le genre de situation qui pourrait se produire de plus en plus d'ici la fin du siècle. Elle soutient que les villes peuvent mettre en place des initiatives comme le verdissement des stationnements, par exemple, mais qu'« il faut faire plus que ça ».
  • 16 heures 24 minutes

    Politique avec Catherine Lévesque : Erin O'Toole à la défense de la fête du Canada

  • 16 heures 30 minutes

    Manchettes avec Mélanie Houde

  • 16 heures 36 minutes

    Sports avec Mathieu Massé : Denis Shapovalov au prochain tour de Wimbledon

  • 16 heures 45 minutes

    Économie avec Marie-Claude Morin : Forte augmentation des prix des logements

  • 16 heures 52 minutes

    Culture avec Ariane Cipriani : Entrevue avec Monic Néron pour La parfaite victime

  • 17 heures 10 minutes

    Sommaire de la 3e heure et tour de table

  • 17 heures 14 minutes

    Chronique internationale de Jean-Frédéric Légaré-Tremblay : Cessez-le-feu au Tigré

  • 17 heures 21 minutes

    Le documentaire La parfaite victime : Entrevue avec Me Rachelle Pitre

    Un homme vêtu d'une toge met sa main sur la bouche d'une femme comme pour l'empêcher de parler.

    La parfaite victime, un documentaire accueilli avec « stupéfaction » au DPCP

    Le documentaire La parfaite victime, réalisé par les journalistes Monic Néron et Émilie Perreault, fait grandement réagir après sa première médiatique. Parmi les données et chiffres qui y sont avancés, on relate que ce sont 18 % seulement des enquêtes du SPVM en matière d'agression sexuelle qui mènent à des accusations. Or, la procureure en chef adjointe au bureau de Montréal du DPCP, Rachelle Pitre, affirme ne pas comprendre d'où provient cette statistique. « Je ne peux pas demeurer silencieuse sur le fait que la prémisse du fameux 18 % dont on fait beaucoup état dans le film et qui est véhiculée actuellement sur toutes les tribunes est erronée », soutient-elle.
  • 17 heures 32 minutes

    Manchettes avec Mélanie Houde

  • 17 heures 36 minutes

    Sports avec Mathieu Massé : Plus de sécurité au Tour de France

  • 17 heures 45 minutes

    TikTokeuses égyptiennes condamnées à la prison : Nadia Zouaoui, journaliste

  • 17 heures 53 minutes

    Culture avec Ariane Cipriani : Le film argentin La Odisea de los giles

  • 17 heures 59 minutes

    Mot de la fin d'Isabelle Richer