•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le 15-18 sur ICI Première.
Le 15-18 sur ICI Première.
Le 15-18

Rattrapage du 5 mai 2021 : La rénovation des HLM à Montréal, et le vouvoiement

Résumé

La demande de réouverture des camps de vacances cet été; la mission du petit hélicoptère Ingenuity sur Mars expliquée par Charles Tisseyre; le vaccin de Pfizer autorisé pour les enfants de 12 à 15 ans; le harcèlement psychologique en milieu de travail; une enveloppe de 100 millions de dollars pour rénover des HLM en ruines à Montréal; l'exclusion de Donald Trump des réseaux sociaux maintenue par Facebook; le désengagement policier de plus en plus pratiqué; le campement d'Hochelaga et le sentiment d'appartenance; et le vouvoiement.

Cet extrait audio vous a été recommandé

  • 17 heures 45 minutes

    Le tu et le vous, l'art français de compliquer les choses : Benoît Melançon

    Illustration d'une jeune femme et d'une aînée.

    L’art complexe du tutoiement et du vouvoiement

    Quand doit-on utiliser le « tu », et quand doit-on utiliser le « vous »? La question semble banale et facile, mais il est beaucoup plus compliqué de savoir précisément, et à tout coup, quand utiliser quel pronom d'adresse. En réalité, il n'existe pas de règles claires à ce sujet, comme l'explique le professeur titulaire au Département des littératures de langue française à l'Université de Montréal Benoît Melançon. Après avoir lu le livre Le tu et le vous : l'art français de compliquer les choses, d'Étienne Kern, Benoît Melançon témoigne de l'importance et de la complexité de cette question, en France et au Québec.