•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18, ICI Première.
Le 15-18

Rattrapage du 30 oct. 2020 : Ambassadeurs de la nuit et histoire américaine

Résumé

Les ambassadeurs de la nuit, de plus en plus nombreux dans les villes du monde pour améliorer la vie nocturne; l'histoire américaine, une suite de progrès et de reculs pour les droits de la personne; début de la décontamination de terrains municipaux de l'est de Montréal; la chronique d'Isabelle Richer sur le cas du policier André Hébert-Ledoux; la reconnaissance faciale utilisée à l'insu des clients dans des centres commerciaux canadiens; et la chronique d'Alexis Wawanoloath sur la souveraineté des Premières Nations.

  • 15 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Annie Desrochers et tour de table

  • 15 heures 19 minutes

    Début de la décontamination des terrains municipaux de l’est de Montréal

  • 15 heures 26 minutes

    Hélène Mercier, la journaliste cambrioleuse

    Des silhouettes de personnes dansant dans une boîte de nuit.

    Un ambassadeur de la nuit pour veiller sur la vie nocturne

    Il y a plus de 15 ans, la Ville d'Amsterdam, aux Pays-Bas, s'est dotée d'un ambassadeur de la nuit pour régler certains problèmes liés à la vie nocturne et rendre la ville plus agréable la nuit. Depuis, de nombreuses villes dans le monde ont suivi son exemple, comme l'explique la journaliste Hélène Mercier.
  • 15 heures 34 minutes

    Manchettes avec Nadi Mobarak, circulation et météo

  • 15 heures 38 minutes

    Chronique musicale avec Catherine Richer : Le nouvel album de Vianney

  • 15 heures 45 minutes

    Le prix Goncourt est reporté : Entrevue avec Katherine Fafard

  • 15 heures 51 minutes

    Sports avec Martin Labrosse : Enquête ouverte chez Natation Artistique Canada

  • 16 heures 6 minutes

    Sommaire de la 2e heure et tour de table

  • 16 heures 13 minutes

    Culture avec Catherine Richer : Appel au vote de Lady Gaga

  • 16 heures 16 minutes

    Pandémie stabilisée à Montréal : Entrevue avec la Dre Cécile Tremblay

  • 16 heures 24 minutes

    Chronique judiciaire avec Isabelle Richer : Le cas du policier André Hébert-Ledoux

  • 16 heures 31 minutes

    Manchettes avec Nadi Mobarak, circulation et météo

  • 16 heures 36 minutes

    Sports avec Martin Labrosse

  • 16 heures 39 minutes

    Alimentation avec Francis Reddy : Regroupement des producteurs d'alcool de miel

  • 16 heures 46 minutes

    Chronique économique de Gérald Fillion

  • 16 heures 52 minutes

    Culture avec Catherine Richer : Situation précaire des musiciens professionnels

  • 17 heures 10 minutes

    Sommaire de la 3e heure et tour de table

  • 17 heures 15 minutes

    Centres commerciaux : Reconnaissance faciale utilisée à l’insu des clients

  • 17 heures 23 minutes

    Racisme envers les Autochtones : Entrevue avec Alexis Wawanoloath

    Alexis Wawanoloath est assermenté lors d'une cérémonie mercredi 25 avril 2007 à l'Assemblée nationale du Québec, accompagné du chef du PQ, André Boisclair.

    Qu’a fait le peuple québécois du nationalisme autochtone?

    L'ancien député péquiste Alexis Wawanoloath rappelle que traditionnellement, les nationalistes québécois ont toujours été proches des luttes des autres minorités dans le monde. Il a toutefois l'impression que cette solidarité s'est effritée lorsque le peuple québécois a réussi à asseoir sa majorité sur son territoire et à accéder à un certain statut économique. Il raconte qu'il y a deux ans, à l'occasion d'une conférence sur la souveraineté au cours de laquelle il a parlé de souveraineté des nations autochtones, plusieurs lui ont reproché de s'attaquer au nationalisme québécois. « On m'a dit que de parler de souveraineté autochtone, c'était être un instrument du fédéralisme », affirme Alexis Wawanoloath. Cela l'a plongé dans une grande perplexité : « Est-ce que le projet national québécois est un autre projet national blanc? Va-t-on permettre à ceux qui ont plusieurs identités d'embrasser la nationalité québécoise? Est-ce qu'on a notre place? »
  • 17 heures 29 minutes

    Manchettes avec Nadi Mobarak, circulation et météo

  • 17 heures 34 minutes

    Éclairage historique sur l'actualité américaine : Entrevue avec Ginette Chénard

    Image d'époque montrant de nombreux hommes en perruques dans une pièce.

    L’histoire américaine, une suite de progrès et de reculs pour les droits de la personne

    La Déclaration d'indépendance, document central de la nation américaine, était la promesse d'un monde meilleur, plus juste et plus libéral. Si les années qui ont suivi son adoption ont effectivement vu les droits de la personne progresser aux États-Unis, cette période de progrès a été suivie par de nombreux reculs. En fait, selon la coprésidente de l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand de l'Université du Québec à Montréal, Ginette Chénard, l'histoire américaine n'est qu'une série de cycles de progrès et reculs pour les droits de la personne.
  • 17 heures 48 minutes

    Duo sports-culture du vendredi avec Martin Labrosse et Catherine Richer

  • 17 heures 58 minutes

    Mot de la fin d'Annie Desrochers