•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La cigale et sa musique, selon l'entomologiste Jean-Pierre Bourassa

La nature selon Boucar, ICI Première.
19 août 2017 - La cigale et la sérénade

La cigale et sa musique, selon l'entomologiste Jean-Pierre Bourassa

La cigale se protège en chantant

La cigale ridée est une des deux espèces de cigale que l'on peut trouver au Québec.
La cigale ridée est une des deux espèces de cigale que l'on peut trouver au Québec.PHOTO : iStock
La nature selon Boucar, ICI Première.
La nature selon BoucarPublié le 19 août 2017

Selon l'entomologiste Jean-Pierre Bourassa, le chant de la cigale est une protection partielle contre ses prédateurs, perturbés par les grésillements. De plus, la puissance du chant attire les cigales femelles à la période de reproduction.

Le charme du grésillement
La cigale chante tout l’été, c’est bien connu : Jean de La Fontaine l’écrivait dans sa célèbre fable La cigale et la fourmi. Pour cela, la cigale mâle actionne les muscles de l’abdomen afin de faire vibrer une cavité située derrière ses pattes. Le grésillement qui en résulte varie selon l’espèce et peut être entendu à plus d’un kilomètre, explique Jean-Pierre Bourassa.

La puissance et la modulation du chant ne laissent pas la femelle insensible. Elle rejoint alors le mâle pour la fécondation. Après celle-ci, la femelle n’a plus qu’une semaine à vivre, le temps de déposer ses œufs sur les branches d’un arbre. Les larves vont ensuite éclore et descendre vers le sol pour y vivre de deux à trois ans.

Un son qui dérange
Avec leur grésillement, les cigales perturbent le comportement des chauves-souris, un de leurs prédateurs. Mais celles-ci s’adaptent et finissent tout de même par les manger. « C’est une façon partielle de se protéger », explique Jean-Pierre Bourassa.

Il conseille aux gens, particulièrement aux amoureux des fruits de mer, de manger ces insectes. En effet, selon des études, ceux-ci dériveraient des crustacés.