•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'histoire du mouton, sa laine et sa viande, selon l'éleveuse Johanne Cameron

La nature selon Boucar, ICI Première.
12 août 2017 - Les moutons

L'histoire du mouton, sa laine et sa viande, selon l'éleveuse Johanne Cameron

Le mouton : son histoire, sa laine et sa viande

Trois moutons
Des moutonsPHOTO : iStock
La nature selon Boucar, ICI Première.
La nature selon BoucarPublié le 11 août 2017

Le mouton a surtout été élevé pour sa laine jusqu'au 20e siècle. Toutefois, avec l'arrivée des fibres synthétiques et l'évolution des goûts culinaires, c'est maintenant sa viande qui en fait l'attrait. Johanne Cameron, professeure à l'Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe et copropriétaire des Bergeries Marovine, raconte l'histoire de cet animal grégaire.

La majeure partie des moutons à l’origine du cheptel nord-américain vient de Grande-Bretagne. Certaines races locales ont aussi été importées de Russie et de France.

L’usage du mouton
« Au début des années 1900, on avait environ 2,5 millions de moutons au Canada et on ne subvenait pas à la demande en laine. » Johanne Cameron explique qu’à l’époque, le mouton n’était pas mangé, car on était dégoûté par son odeur et le goût de sa viande; le fait qu’il était consommé âgé rendait sa viande malodorante et coriace.