•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La nature selon Boucar, ICI Première.
La nature selon Boucar, ICI Première.
La nature selon Boucar

Rattrapage du 23 mai 2020 : Virus 101

Résumé

Le microbiologiste et infectiologue Richard Marchand donne un cours de virologie 101; la microbiologiste Karine Lemarchand explique le rôle extraordinaire des virus marins; et le médecin de famille Robert Béliveau donne des trucs pour diminuer son stress.

  • 11 heures

    Bulletin régional - CBF

  • 11 heures 6 minutes

    Présentation de l'émission : Virus 101

  • 11 heures 6 minutes

    À la semaine prochaine

  • 11 heures 16 minutes

    Entrevue avec le microbiologiste et infectiologue Richard Marchand : Virologie 101

  • 11 heures 33 minutes

    Entrevue avec la microbiologiste Karine Lemarchand : Les virus marins

    Photo d'un fond marin.

    Le rôle fondamental des virus dans les écosystèmes marins

    Sur toute la planète, que ce soit dans les océans ou sur la terre, les virus vont représenter 94 % de ce qui contient de l'ADN ou de l'ARN. « Les virus sont tout, tout petits, mais costauds. Ils arrivent à faire leur place, malgré leur petite taille », dit Karine Lemarchand. La microbiologiste et professeure à l'Institut des sciences de la mer à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) explique que les océans sont de gigantesques réservoirs de virus qui jouent un rôle important, entre autres dans les cycles de carbone.
  • 11 heures 47 minutes

    Entrevue avec le médecin de famille Robert Béliveau : Comment diminuer son stress

    Une femme qui médite dans un parc.

    La pandémie, une bonne occasion pour s’arrêter et réfléchir

    « Je pense que la pandémie est quelque chose de nécessaire, un cadeau de la vie. » Bien qu'il soit conscient que la situation entraîne des difficultés différentes d'une personne à l'autre, le médecin de famille Robert Béliveau croit tout de même que la pandémie est une bonne occasion pour mettre à jour nos habitudes et pour prendre le temps de s'arrêter. « On a été habitués à s'agiter, et non pas à s'arrêter, à observer, à se rencontrer ou à apprécier la vie simple. »
  • 11 heures 57 minutes

    Le mot de la fin