•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La matinale, ICI Première.
La matinale, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 7 mai 2021

Élections municipales  :  course à deux à la mairie de Moncton

Élections municipales  :  course à deux à la mairie de Moncton

Publié le 7 mai 2021
La place de l'hôtel de ville de Moncton est déserte.
Dans le cadre des élections municipales 2021 à Moncton, tous les postes de conseillers sont contestés et deux personnes croisent le fer pour la mairie.PHOTO : Radio-Canada / Pierre-Philippe LeBlanc

La course à la mairie de Moncton oppose deux candidats : Dawn Arnold, mairesse sortante élue pour la première fois en 2016, et Eric Gingles, nouveau venu sur la scène politique et fondateur du journal local Buzz Local. À quelques jours du scrutin, le journaliste Félix Arseneault a recueilli leurs propos.

Avec son slogan « Moncton va de l’avant », Dawn Arnold mise sur la continuité d’un premier mandat qui se démarque, selon elle, par la croissance et la prospérité.

« Il y a un thème qui émerge, c’est que les gens de Moncton sont généralement satisfaits de la trajectoire que suit la ville. Au cours des cinq dernières années, nous avons vu notre économie croître, nous avons accueilli de nouveaux citoyens, nous avons connu le plus haut niveau de développement de l’histoire de notre ville. »

—  Dawn Arnold, mairesse sortante et candidate à la mairie de Moncton

Les priorités de son opposant Eric Gingles sont la communauté, la responsabilité et la communauté. Ayant couvert les affaires municipales comme journaliste local, M. Gingles se dit bien placé pour amener du changement qu’il juge nécessaire.

« À plusieurs occasions, je ne pouvais pas croire certaines décisions et pourquoi elles étaient prises par la ville. J’ai suggéré à quelques personnes de se présenter à la mairie pour défendre ces idées mais elles ne pouvaient pas. Je voulais avoir du changement et je me suis dit : “Ok, je vais le faire.” »

—  Eric Gingles, candidat à la mairie de Moncton

Les deux aspirants à la mairie s’entendent notamment sur la nécessité de régler les crises liées au logement abordable, à la criminalité et aux sans-abris.

Mme Arnold souligne la complexité de ces enjeux interconnectés et le besoin de trouver des solutions en partenariat avec des experts. Pour M. Gingles, il s’agirait notamment d’investir davantage en santé mentale et d’instituer une collaboration plus efficace entre les différents secteurs de la municipalité.

Tous les postes de conseillers à Moncton sont aussi contestés. Le scrutin aura lieu ce lundi 10 mai.