•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La matinale, ICI Première.
La matinale, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 5 mai 2021

Élections municipale  :  postes convoités dans Beaubassin-Est

Élections municipale : postes convoités dans Beaubassin-est

Publié le 6 mai 2021
L'affiche d'accueil de la communauté rurale de Beaubassin-est.
Les élections municipales 2021 ont attiré un nombre impressionnant de candidatures pour la mairie, mais aussi pour les postes de conseilleurs généraux.PHOTO : Radio-Canada

Les citoyens du Nouveau-Brunswick seront appelés aux urnes le 10 mai dans le cadre des élections municipales. Dans la communauté rurale de Beaubassin-est, 14 candidats se disputent les 6 postes de conseillers généraux, et 4 candidats s'affrontent pour la mairie. Le journaliste Louis-Philippe LeBlanc a recueilli les propos de ces derniers.

Des représentants municipaux seront élus par acclamation dans certaines régions de la province, mais pas à Beaubassin-est, où tous les postes sont chaudement convoités.

Élu pour la première fois en 2016, le maire sortant, Ronnie Duguay, met de l’avant son bilan qu’il juge positif. Le nombre élevé de candidatures cette année est une bonne chose selon lui, mais il se présente quand même comme le choix de la continuité.

C’est plus pour la stabilité administrative, le travail en équipe. Je connais bien la croissance de notre communauté et c’est important aussi la transparence, résume-t-il.

La mairesse adjointe et conseillère sortante, Susan Cormier, convoite également la chaise du maire. Sa vision pour Beaubassin-Est dépeint une place de destination touristique comme une place pour s’installer avec des jeunes familles.

De plus, elle souhaite trouver un juste équilibre entre croissance et tranquillité. Les citoyens de Beaubassin-est veulent du développement mais en même temps, ne pas perdre leur identité rurale, explique-t-elle.

Cet enjeu de la croissance est au cœur du message de Louise Landry, elle aussi candidate à la mairie. Elle souligne l’assiette fiscale intéressante de Beaubassin-Est, dont les évaluations foncières dépassent selon elle les 655 millions de dollars. Il serait temps selon elle d’arrêter de dormir sur cette mine d’or et de faire de cette communauté ce qu’elle mérite d’être.

Elle entrevoit par exemple la possibilité de développer un mini centre-ville auquel les gens de la communauté pourraient s’identifier.

Quant à Justin Guignard, lui aussi candidat à la mairie, ce sont les bouleversements causés par la pandémie qui l’ont poussé à s’impliquer en politique municipale.

Étant donné qu’on était dans une année de pandémie et que tout change, tout est différent, on revoit les choses d’une autre manière, je me suis dit que c’était le temps parfait pour m’impliquer et pour apporter quelque chose à ma communauté, affirme M. Guignard.