•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Bilan préliminaire des dommages dans le Sud-Est après Fiona

La matinale, ICI Première.
Rattrapage du lundi 26 septembre 2022

Bilan préliminaire des dommages dans le Sud-Est après Fiona

Bilan préliminaire des dommages dans le Sud-Est après Fiona

Des blocs de ciments qui soutenaient un bâtiment ont été déplacés par le vent.
La fondation d'un restaurant au quai de Pointe-du-Chêne a été endommagée. PHOTO : Radio-Canada / Pascal Raiche-Nogue
La matinale, ICI Première.
La matinalePublié le 26 septembre 2022

Si la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador sont les provinces qui ont été le plus durement affectées par Fiona, les communautés côtières du sud-est du Nouveau-Brunswick n'ont pas été épargnées.

Des routes ont été inondées, les roulottes ont été renversées, des arbres ont fracassé des maisons et des installations portuaires ont été soufflées.

Les vagues étaient tellement hautes, c’était du jamais vu, a confié Sophie MacGowan, résidante de du quartier de Pointe-du-Chêne à Shediac.

Des débris de bois sur un quai.

Le quai de Pointe-du-Chêne, dans la région de Shediac, a été endommagé par Fiona tout comme plusieurs commerces et restaurants qui s'y trouvent.

Radio-Canada / Pascal Raiche-Nogue

Au quai de Pointe-du-Chêne, un lieu prisé par les touristes, les vents et l’eau ont endommagé plusieurs petits commerces. La tempête a été si forte, que le bâtiment qui abritait un restaurant a été déplacé.

Un peu plus loin, à Beaubassin-Est, la mairesse Louise Landry a constaté le désarroi des résidents face à cette tempête.

« Je pense que les citoyens ont vécu une période traumatisante et éprouvante. L’impact a été le double de la tempête Dorian et malheureusement, dans notre communauté nous avons subi d’importants dommages. »

— Une citation de  Louise Landry, mairesse de Beaubassin-Est

Les pompiers ont même dû évacuer une douzaine de personnes dans cette région. Des centres de réchauffement ont été mis en place.

Lundi matin, à 11 h, encore plus de 3000 clients d’Énergie NB étaient toujours sans électricité dans les régions de Shediac et Cap-Pelé.

Martine Blanchard a discuté avec Louise Landry et Sophie MacGowan.