•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Plaidoyer pour un plafonnement permanent des loyers

La matinale, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 4 août 2022

Plaidoyer pour un plafonnement permanent des loyers

Plaidoyer pour un plafonnement permanent des loyers

Affiche de logement à louer devant un immeuble d'habitation.
Appartements à louer à Moncton, au Nouveau-Brunswick, le 20 octobre 2020.PHOTO : Radio-Canada / Guy LeBlanc
La matinale, ICI Première.
La matinalePublié le 4 août 2022

En mars, le Nouveau-Brunswick a instauré un plafond rétroactif de 3,8% sur la hausse des loyers. Cette limite à la majoration des loyers prend fin le 31 décembre 2022. Maintenant, une coalition, qui représente les locataires, réclame à ce que ce plafond soit permanent.

« Ailleurs au Canada, il y a plafond des loyers permanent. Donc, ce n'est pas une suggestion politique radicale que nous demandons. Nous demandons simplement quelque chose qui existe dans d'autres provinces. C'est important économiquement maintenant. Je pense que tous les Néo-Brunswickois devraient être derrière cette politique. On a besoin d'attirer de nouveaux travailleurs dans la région. D’un, les gens ont de la difficulté à trouver un logement et de deux, quand ils trouvent un appartement, les personnes voient rapidement qu'ils n'ont pas les mêmes droits que dans les provinces où ils étaient avant. »

— Une citation de  Matthew Hayes, Coalition pour les droits des locataires du N.-B.

Matthew Hayes, porte-parole de la Coalition pour les droits des locataires du Nouveau-Brunswick, affirme que des locataires ont déjà reçu des avis d'augmentation de leur loyer qui pourraient entrer en vigueur en janvier 2023.