•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Coup de pouce : aider les écoles du Sud-Est à accueillir des Ukrainiens

La matinale, ICI Première.
Rattrapage du mardi 17 mai 2022

Coup de pouce : aider les écoles du Sud-Est à accueillir des Ukrainiens

Le DSFS à la recherche de bénévoles pour accompagner les nouveaux élèves ukrainiens

Une foule dans un aéroport accueille des réfugiés ukrainiens. Ils ont des drapeaux canadiens et ukrainiens dans les mains.
Le District scolaire francophone sud cherche des bénévoles pour accompagner les familles ukrainiennes qui s'installeront dans le sud-est du Nouveau-Brunswick dans les prochains mois. (Archives)PHOTO : Radio-Canada / PATRICK BUTLER
La matinale, ICI Première.
La matinalePublié le 17 mai 2022

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, environ 200 réfugiés ukrainiens se sont installés dans le sud-est du Nouveau-Brunswick et des centaines d'autres sont attendus dans les prochains mois. Le District scolaire francophone Sud (DSFS) est à la recherche de bénévoles pour l'aider à accompagner ces nouveaux élèves et leurs familles.

La coordonnatrice des services d’accueil et d’accompagnement des nouveaux arrivants au DSFS, Amira Khedhri, explique qu’ils souhaitent rassembler des bénévoles qui auraient une bonne connaissance de la langue pour communiquer avec les familles ukrainiennes.

Mais ils cherchent aussi des bénévoles responsables de l’accueil dans les écoles.

« Lorsqu’on est nouveau et qu’on vient surtout d’un milieu de guerre et tout ça, avoir quelqu’un qui connaît notre culture et qui peut nous rassurer, ça aide beaucoup ces familles. »

— Une citation de  Amira Khedhri, coordonnatrice des services d’accueil et d’accompagnement des nouveaux arrivants au DSFS

Cet accompagnement de nouvelles familles issues de l’immigration n’est pas nouveau pour le DSFS. Amira Khedhri, explique que certaines écoles du district scolaire ont l’habitude d’accueillir de quatre à cinq familles par semaine.

Les personnes intéressées sont appelées à remplir un formulaire en ligne (Nouvelle fenêtre) sur le site du District scolaire francophone Sud.