•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des hôteliers voient la lumière au bout du tunnel

La matinale, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 16 juillet 2021

Des hôteliers voient la lumière au bout du tunnel

Des hôteliers voient la lumière au bout du tunnel

L'Hôtel Grey Rock, à Edmundston
L'Hôtel Grey Rock, à EdmundstonPHOTO : Gracieuseté
La matinale, ICI Première.
La matinalePublié le 16 juillet 2021

L'hôtellerie est l'un des secteurs qui a été le plus durement affectés par l'économie chancelante de la pandémie. Pour le Gray Quality Hôtel à Edmundston, la situation a été particulièrement difficile puisque l'établissement a ouvert ses portes en pleine pandémie.

La construction de l’hôtel de 85 chambres a commencé tout juste avant la pandémie et s’est terminée alors que la réalité de tout le monde avait changé. La pandémie ne fait partie du plan d’affaires du copropriétaire Martin Lachapelle.

Les contrecoups de la fermeture des frontières ont eu des répercussions pour les coffres de la nouvelle entreprise, mais aussi sur le personnel.

Toutes nos équipes ont été démolies durant la pandémie. Quand on a 85 chambres et on en loue 5 par jour, on ne peut pas garder une équipe remplie, a confié M. Lachapelle.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Aujourd’hui, la situation s’améliore grâce à l’ouverture des frontières. C’est beaucoup plus simplement maintenant de traverser le Nouveau-Brunswick. Si on compare à deux ou trois mois passés, c’était très compliqué, a souligné le copropriétaire.

On est en période estivale qui devrait être notre grosse période. Cependant, on a atteint des taux d’occupation qui sont moyens de 60 à 65 %. Il va le dire, c’est beaucoup mieux que de 5 à 10 % qu’on avait auparavant, a-t-il dit.

Le message martelé par la santé publique au cours de la pandémie demandant aux gens de l’extérieur du Nouveau-Brunswick de ne pas se rendre dans la province a aussi eu un effet sur l'achalandage dans les hôtels de la province. L'entrepreneur aurait aimé voir un message plus positif.

Pour l’hôtelier d’Edmundston, la situation est aussi particulière parce que l’entreprise ne pouvait obtenir de l’aide du gouvernement fédéral en raison de sa récente ouverture.

Quand notre nouvel hôtel a ouvert - un projet de 14 millions $ -, l’aide fédérale, on n’a pas été éligible. On n'en a eu aucune. L’aide provinciale, disons-le, au niveau des propriétaires d’hôtel on a eu zéro, a indiqué M. Lachapelle.

Actuellement, les propriétaires réussissent seulement à recouvrir leurs frais sans pouvoir faire de profit.