•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La matinale, ICI Première.
La matinale, ICI Première.
Rattrapage du lundi 7 décembre 2020

Une nouvelle coalition pour les droits des locataires au N.-B.

Une nouvelle coalition voit le jour pour représenter les locataires au N.-B.

Publié le 7 décembre 2020
Affiche de logement à louer devant un immeuble d'habitation.
Appartements à louer à Moncton, au Nouveau-Brunswick, le 20 octobre 2020.PHOTO : Radio-Canada / Guy Leblanc

Un nouveau groupe de défense des droits des locataires a vu le jour au Nouveau-Brunswick, notamment en réponse à l'explosion du prix des logements dans plusieurs villes de la province.

Cette flambée des prix a entraîné une véritable crise du logement. Les mensualités de certains locataires ont augmenté de plusieurs centaines de dollars et d’autres ont reçu des avis d’éviction pour cause de rénovations.

La Coalition pour les droits des locataires demande au gouvernement d'apporter des modifications à la loi en matière de contrôle des loyers et de protection contre les expulsions.

On a constaté que les droits des locataires au Nouveau-Brunswick sont beaucoup plus faibles qu’ailleurs au pays. On voulait militer pour changer la Loi sur la location de locaux d’habitation, explique Matthew Hayes, porte-parole de la coalition.

On peut nous augmenter les [frais]. On peut le faire plusieurs fois par an. Ailleurs au pays, ce n’est pas possible de faire ça, précise-t-il.

« On n’est plus en 1955, il faut un changement de la loi. »

—  Matthew Hayes, porte-parole de la Coalition pour les droits des locataires

La coalition demande aux locataires du Nouveau-Brunswick d’écrire à leurs députés pour réclamer un moratoire sur les expulsions pendant la pandémie et un régime de contrôle des loyers rigoureux.

Les libéraux du Nouveau-Brunswick prévoient déposer un projet de loi pour modifier la Loi sur la location de locaux d’habitation afin d’imposer une limite de 2,5 % à l’augmentation du loyer par un propriétaire.

Le Parti vert du Nouveau-Brunswick propose aussi de modifier la loi afin de freiner les fortes augmentations de loyer au Nouveau-Brunswick.