•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

COVID-19 : la situation des écoles et des garderies avec Dominic Cardy

La matinale, ICI Première.
Rattrapage du lundi 27 avril 2020

COVID-19 : la situation des écoles et des garderies avec Dominic Cardy

Dominic Cardy n'envisage pas la réouverture des écoles avant septembre

Le ministre de l'Éducation du Nouveau-Brunswick, Dominic Cardy, lors d'une conférence de presse sur les mesures de précaution à prendre en milieu scolaire à l'égard de la COVID-19, le 6 mars 2020.
Le ministre de l'Éducation du Nouveau-Brunswick, Dominic Cardy, lors d'une conférence de presse sur les mesures de précaution à prendre en milieu scolaire à l'égard de la COVID-19, le 6 mars 2020.PHOTO : Radio-Canada
La matinale, ICI Première.
La matinalePublié le 27 avril 2020

Alors que le gouvernement provincial au Québec doit annoncer une réouverture graduelle des écoles, le ministre néo-brunswickois de l'Éducation, Dominic Cardy, réitère que les chances d'un retour en classe ce printemps au Nouveau-Brunswick sont très minces.

En fait, le ministre de l’Éducation n’envisage pas de retour en classe avant la rentrée de septembre prochain.

Les écoles sont fermées jusqu’à ce moment, et comme j’ai déjà dit, je n’imagine pas qu’il y ait de grandes chances qu’elles vont rouvrir avant la fin de l’année scolaire. Et on va prendre tout le temps qu’on peut pour se préparer, je l’espère, pour septembre, a expliqué M. Cardy en entrevue à l'émission La matinale.

Le ministère de l’Éducation envisage même qu’un retour en classe en septembre ne soit pas possible. Les éducateurs et les fonctionnaires peaufinent un plan pour améliorer l’offre pédagogique en ligne.

Pour septembre, on va voir un plan plus élaboré, parce que c’est possible qu’on aura une deuxième année scolaire qui sera interrompue par le virus et il faut s’assurer que l’année scolaire de nos jeunes n’est pas trop affectée d’une manière trop négative, a avancé M. Cardy.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Même si tout allait extrêmement bien et qu’aucun autre cas n’était décelé au cours des prochaines semaines, le ministre est catégorique quant à l'espoir d'un retour en classe cette année.

Ce n’est pas basé sur le nombre de cas de virus, a déclaré le ministre.

Au Nouveau-Brunswick, les garderies ouvriront avant les écoles. Actuellement, les places sont réservées aux travailleurs essentiels. De deux à quatre semaines après le début du déconfinement, donc entre le 8 mai et le 22 mai, les services de garde pourraient être élargis, mais avec des mesures et des contrôles stricts.

Par ailleurs, presque toutes les garderies ont affirmé être prêtes à rouvrir avec les mesures de sécurité recommandées, selon le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance.

Résumé des mesures de déconfinement :

  • Deux unités familiales peuvent socialiser ensemble.
  • Les terrains de golf peuvent ouvrir.
  • Le report entourant les saisons printanières de pêche et de chasse est levé.
  • Les parcs et les plages peuvent accueillir ceux qui veulent profiter du plein air.
  • Le covoiturage est permis lorsque le passager est installé sur la banquette arrière.
  • Les étudiants postsecondaires peuvent accéder à leur campus.
  • Des services religieux en plein air peuvent avoir lieu.

S’il manque de place, puisque les écoles seront toujours fermées, les locaux des établissements pourraient être utilisés comme des garderies pour une certaine période.

S’il y a des endroits de la province où les garderies ne sont pas prêtes pour des raisons de sécurité ou autre, on a maintenant l’habileté d’utiliser les écoles, a précisé le ministre.