•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Vaccin  :  des Néo-brunswickois reçoivent leur première dose

La matinale, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 5 août 2021

Vaccin  :  des Néo-brunswickois reçoivent leur première dose

Vaccin : des Néo-Brunswickois qui hésitaient reçoivent leur première dose

Un jeune homme s'approche de l'entrée de la clinique de vaccination de la COVID-19 au Colisée de Moncton.
La fréquentation à la clinique de vaccination de la COVID-19 au Colisée de Moncton tournait au ralenti au premier jour de la phase verte au N.-B.PHOTO : Radio-Canada
La matinale, ICI Première.
La matinalePublié le 5 août 2021

Le nombre de personnes qui reçoivent leur première dose d'un vaccin contre la COVID-19 au Nouveau-Brunswick continue d'augmenter, mais lentement. Un peu plus de 82 % des gens admissibles ont reçu leur première injection dans la province. Pourquoi avoir attendu jusqu'à maintenant avant de se rendre dans un centre de vaccination?

La journaliste Isabelle Arseneau a posé la question à des gens qui se sont rendus au Colisée de Moncton, mercredi, pour recevoir leur première dose. Elles ont accepté de répondre sous le couvert de l’anonymat.

Tout simplement parce que j’avais peur, a répondu une première passante justifiant pourquoi avoir attendu aussi longtemps.

C’est la famille qui l’a convaincue de se faire vacciner. Elle voulait voir ses petits-enfants.

Mon fils souhaitait que j’aille chez eux pour garder mes petites-filles, mais pour ça fallait que je sois vaccinée. Donc, pas de vaccin, pas de visite chez les enfants. Donc, je me suis dit que j’y vais et je suis très contente de l’avoir fait, a confié la dame.

Même son de cloche chez un homme qui voulait retrouver une vie normale. Il affirme qu’il n’était ni pour ni contre, mais que les gens autour de lui n’étaient pas à l’aise puisqu’il n’était pas vacciné. Il voulait aussi continuer à voir sa mère.

Ils m’ont dit que si je ne prenais pas le vaccin, je ne pouvais plus aller voir ma mère. Je me suis dit que ça ne valait pas la peine de s’obstiner. Ce n’est pas que j’étais contre ou pour, a avancé l’homme.

Une nouvelle mère a préféré attendre de donner naissance avant d’obtenir sa nouvelle dose.

J’ai un nouveau bébé. Donc, c'était pour protéger le bébé, a-t-elle avancé.

Au Nouveau-Brunswick, un peu plus de 68 % de la population admissible a reçu deux doses d’un vaccin contre la COVID-19.