•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La matinale, ICI Première.
La matinale, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 12 mai 2021

Des pancartes électorales dérobées à Dieppe

Des pancartes électorales volées pour leur bois à Dieppe

Publié le 12 mai 2021
Le candidat René Ephestion à côté d'une affiche életorale.
Une affiche du candidat René Ephestion avait été vandalisée avant d'être volée. PHOTO : Facebook/RenéEphestion

Les résultats des élections municipales de lundi ne seront connus que le 25 mai puisque le scrutin pour les régions d'Edmundston et du Haut-Madawaska n'aura pas lieu avant cette date. Voilà maintenant que des affiches électorales ont été volée et des candidats pensent qu'il s'agirait pour les malfaiteurs de récupérer le précieux bois avec lequel elles sont construites.

Plusieurs candidats ont choisi de laisser leurs pancartes électorales jusqu’au 25 mai dans le but de les modifier pour remercier les électeurs lorsque les résultats seront dévoilés.

Cependant, certains candidats de la région de Dieppe se sont rendu compte mardi matin que la plupart de leurs affiches électorales n'étaient plus là.

Candidat au poste de conseiller pour le quartier 4 à Dieppe, René Ephestion se promenait avec son épouse mardi quand il a remarqué qu’une de ses pancartes qui avaient été vandalisée n’était plus là. Il croyait d’abord que la municipalité l’avait retiré. Il s'est toutefois aussi aperçu qu'une deuxième pancarte manquait.

Il a confirmé avec la municipalité que ces affiches n’avaient pas été retirées. En faisait le tour de la ville, le candidat s'est aperçu qu'il en manquait huit.

Selon lui, des gens ont démantelé ses affiches pour voler le bois avec lequel elles sont construites. Le prix du bois a atteint de nouveaux sommets cette année.

M. Ephestion se dit surpris, mais surtout en colère. Les candidats investissent de leurs propres fonds pour la promotion de leur campagne et la création de ces affiches. Il souhaitait faire don de ses affiches pour un projet d’art scolaire et offrir le bois à son frère qui voulait en faire un établi.

« Je me dis qu’il n’y a plus de respect pour le bien d’autrui. Il n’y a plus de respect pour les gens qui essaient de faire une différence. »

—  René Ephestion, candidat à Dieppe

René Ephestion n'est pas le seul de la région de Dieppe à s’être fait voler ses pancartes. D’autres candidats de la municipalité ont vécu des situations similaires.

C'est le cas de Lise LeBouthillier, candidate au poste de conseillère pour le quartier 2 de la ville de Dieppe. Il lui reste une seule affiche sur dix. Elle avait aussi promis de faire don du matériel pour des projets dans les écoles.

Taha Maarous, candidat pour le poste de conseiller général à Dieppe, a également vu ses affiches disparaître.

J’ai trouvé ça bizarre parce que beaucoup d’enseignes manquaient. Celles de mes collègues manquent et les miennes manquent. J’ai fait le tour de Dieppe et je me suis rendu compte que j’en ai perdu facilement cinq dans les plus grandes, a souligné M. Maarous.

Les candidats ne savent pas encore s’ils porteront plainte ou non. Certains d’entre eux discutent de la possibilité de le faire de manière commune.