•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le négationnisme au Canada

Portrait de Me Martin Imbleau
Me Martin Imbleau, avocat spécialiste en droit international des droits de la personne.PHOTO : Benedicte Brocard
Publié le 15 août 2018

Cet été, deux Albertains ont été confrontés à leurs opinions négationnistes.

Le négationnisme, c'est nier l'existence des camps d'extermination nazis malgré la présence de preuves irréfutables. Le Dr Anthony Hall, professeur à l’Université de Lethbridge, a finalement pris sa retraite après plusieurs plaintes déposées contre lui. L'Albertaine Monika Schaefer de Jasper fait face à la justice allemande pour avoir publié des vidéos niant l'Holocauste. Son procès se termine cette semaine. Alors que l'Association des libertés civiles de l'Ontario demande l'intervention du gouvernement fédéral, Me Martin Imbleau, avocat spécialisé dans les droits de la personne, dit qu’il est nécessaire qu'une loi criminalise le négationnisme au Canada.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser