•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Vivre de sa plume en Alberta, une question de passion

La croisée, ICI Première.
Audio fil du vendredi 23 mars 2018

Vivre de sa plume en Alberta, une question de passion

Vivre de sa plume en Alberta, une question de passion

Gisèle Villeneuve, Nadine MacKenzie, auteures et Gilles Mossière,
Gisèle Villeneuve, Nadine MacKenzie, auteures et Gilles Mossière, professeur de français à l'Université Mount Royal, participent à une table ronde sur la littérature franco-albertaine.PHOTO : Radio-Canada
La croisée, ICI Première.
La croiséePublié le 24 mars 2018

Les écrivains francophones de l'Alberta ne peuvent vivre de leur plume.

Ils ont difficilement accès à la sphère publique. L'auteure Nadine MacKenzie en est à son 30e ouvrage et estime n'être pas connue. Gilles Mossière, professeur de français à l'Université Mount Royal, croit que la littérature franco-albertaine n'a pas encore fait sa place dans les cours de littérature canadienne-française. Gisèle Villeneuve, pour sa part, croit que le marché est trop petit pour une maison d'édition locale.