•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le projet Three Sisters pourra aller de l’avant, malgré l’opposition à Canmore

La croisée, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 18 mai 2022

Le projet Three Sisters pourra aller de l’avant, malgré l’opposition à Canmore

Encore une possibilité de contester le projet Three Sisters en cour pour Canmore

Aménagement le long de la Three Sisters Parkway à Canmore.
Le plan proposé pour le village de montagne de Three Sisters prévoyait que 20% des futurs aménagements devaient répondre aux exigences de la ville en matière de logements abordables. La proposition a été rejetée au printemps 2021.PHOTO : Radio-Canada / Bryan Labby
La croisée, ICI Première.
La croiséePublié le 19 mai 2022

La municipalité de Canmore devrait continuer de se battre pour empêcher la réalisation du mégaprojet immobilier Three Sisters Mountain Village, selon le consultant en environnement et résident de Canmore, Harvey Locke.

Plus tôt cette semaine, le tribunal des droits fonciers et de propriété de l’Alberta a ordonné à Canmore d’adopter les projets Three Sisters et Smith Creek, malgré le fait que le conseil municipal les a rejetés au printemps 2021.

Le projet prévoit la construction d'environ 5000 logements, des hôtels et des commerces, ce qui pourrait presque doubler la population de la petite municipalité des Rocheuses au cours des prochaines décennies.

Harvey Locke croit que les projets vont nuire à la faune de la région et transformer la municipalité qui a fait sa renommée grâce à sa proximité avec la nature.

Est-ce que ça fait du bon sens si on veut garder les valeurs écologiques qui attirent les touristes, qui sont une question de fierté pour nous?, lance-t-il.

Il affirme que le projet a d'abord été lancé en 1992 comme un projet de développement touristique, mais ne correspond plus aux besoins de la municipalité de Canmore en 2022.

Ce n’est pas un résultat qui reflète la démocratie ni les conditions actuelles. C’est une décision qui date de 30 ans à propos d’un projet autre que celui qui est devant nous, croit-il en ajoutant que le corridor prévu pour la protection de la faune dans le projet n'est pas adéquat du tout.

Harvey Locke explique que la municipalité peut demander une révision de la décision devant la Cour du Banc de la Reine. Le conseil municipal avait rejetté le projet l'an dernier et il espère qu'il se montre toujours prêt à s'opposer à ce développement immobilier de grande ampleur.

C’était une décision très forte de ne pas avancer avec ce projet. Donc, est-ce que la démocratie ne compte pour rien dans cette situation? Les valeurs de citoyens, la volonté du peuple, ça compte pour rien ici?, se questionne-t-il.