•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Un groupe de discussion virtuel pour hommes francophones

La croisée, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 25 novembre 2021

Un groupe de discussion virtuel pour hommes francophones

Un groupe de discussion virtuel pour hommes francophones

Un homme boit un café le matin.
En raison de la pandémie, beaucoup d'hommes se sentent isolés et ont peu d'occasions de discuter de leurs difficultés.PHOTO : Getty Images / PeopleImages.com
La croisée, ICI Première.
La croiséePublié le 26 novembre 2021

Le Centre d'accueil pour les nouveaux arrivants francophones de Calgary (CANAF) lance une nouvelle série de rencontres virtuelles destinées aux hommes et particulièrement aux nouveaux arrivants.

Erwan Oger, coordinateur d'intégration économique et coordinateur Communauté francophone accueillante de Calgary au CANAF, souligne que la pandémie a créé beaucoup d'isolement, entre autres chez les hommes nouveaux arrivants qui font souvent face à de nombreux défis.

Ils sont souvent à recherche d'un emploi, coupés de leurs cercles de soutien habituels, déstabilisés par un environnement social et un climat différents, souligne-t-il.

L'initiative est lancée au mois de novembre, inspirée par le mouvement Movember. La première rencontre virtuelle a lieu le vendredi 26 novembre de midi à 13h.

La discussion portera sur ce que cela veut dire d'être un homme en Alberta en 2021, surtout en tant qu'immigrant. De façon un peu plus concrète, il y aura également des trucs pour l'entretien d'une maison et d'une voiture, l'adaptation à l'hiver et des aspects pratico-pratiques de la vie au Canada.

Patrick Njapa, coach parental et conjugal, animera la discussion. Une représentante de Services de santé Alberta sera aussi là pour parler des différents services offerts pour les hommes, tels que le Man Van qui permet de détecter le cancer de la prostate grâce à des tests sanguins.

Le groupe invite également les participants à suggérer les thèmes dont ils voudraient discuter lors de ces rencontres qui devraient être organisées tous les mois.