•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Chronique musique africaine  :  le kuduro

La croisée, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 13 octobre 2021

Chronique musique africaine  :  le kuduro

Le kuduro, mouvement de culture urbaine né de la guerre civile en Angola

Illustration de musiciens et chanteurs.
Le kuduro est un style de musique né en Angola, un pays lusophone. PHOTO : Radio-Canada
La croisée, ICI Première.
La croiséePublié le 14 octobre 2021

Le kuduro est une musique et une danse qui fait vibrer l'Angola, un pays lusophone situé au sud-ouest de l'Afrique. Le chroniqueur Didier Gbetie présente l'histoire de ce mélange de breakdance, de semba, d'électro et d'instruments africains.

Le kuduro est né dans la capitale angolaise, Luanda. Il est décrit comme un mouvement de culture urbaine né de la guerre civile qui a frappé l'Angola pendant plus d’une vingtaine d’années après l’indépendance obtenue du Portugal en 1975.

Tony Amado est considéré comme le roi du kuduro, après l'avoir inventé en 1996.

Le style musical incarne l’histoire récente du pays dans son traumatisme et son bonheur subversif. Il donne la parole aux marginalisés qui revendiquent leur espace dans la ville. Les lieux de chorégraphie en disent long sur leur vie : des toits d'édifices, au milieu des routes, dans les ruelles des bidonvilles de Luanda, dans des immeubles abandonnés et autres espaces d'où était autrefois bannie la population marginalisée.

Les paroles du kuduro sont inspirées de la vie quotidienne.

Exporté au Portugal par le groupe Buraka Som Sistema, le genre a gagné une popularité internationale. La chanson Kalemba (Wegue Wegue) est même utilisée dans les jeux vidéos FIFA 10 et Need for Speed: Shift.

La voix de cette chanson devenue célèbre est celle d'une adolescente de 16 ans, Pongo, étoile montante et nouvelle reine du Kuduro. À l’âge de 8 ans, Pongo a fui la guerre civile angolaise avec sa famille vers Lisbonne où elle a découvert le kuduro.

La danse Kuduro peut se danser en ligne avec une chorégraphie similaire au madison, un pas de danse créé à la fin des années 1950 aux États-Unis et popularisé au début des années 1960.