•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'histoire des banques albertaines

La croisée, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 6 octobre 2021

L'histoire des banques albertaines

L'évolution du secteur bancaire en Alberta

Un édifice de la banque ATB.
ATB a été la première grande banque créée en Alberta en 1938.PHOTO : CBC/David Bell
La croisée, ICI Première.
La croiséePublié le 7 octobre 2021

Au début de la colonisation des Prairies, les grandes banques canadiennes situées dans l'est du pays dominaient, mais des initiatives albertaines ont vite pris de l'ampleur dans le secteur financier albertain, comme le raconte l'historien Stéphane Guevremont.

Les grandes banques, comme la Banque de Montréal, la Banque Dominion, la Banque de Commerce et la Banque Union, se sont rapidement implantées dans l'ouest avec leurs succursales bien ancrées dans les centres urbains comme Edmonton et Calgary. Il y avait aussi en Alberta des banquiers itinérants qui parcouraient la province pour offrir leurs services aux habitants des régions rurales. Il semble toutefois que la première banque privée de l'Alberta a vu le jour à Fort Macleod, l'initiative des frères Nathaniel et John Cowdry.

Une illustration en noir et blanc avec les mots : More purchasing power.

Couverture d'un dépliant du gouvernement de l'Alberta faisant la promotion des nouvelles Succursales de la Trésorerie albertaine, 1939.

Archives du Musée Glenbow à Calgary, photo # NA-2378-15.

La première grande banque albertaine a été la Banque du Trésor de l'Alberta (ATB), créée en 1938. Le Parti du Crédit Social avait pris le pouvoir en Alberta en 1935 avec des mesures dites populistes de gauche. Le premier ministre, William Aberhart, a tenté à l'époque de prendre le contrôle du système financier de la province en créant les "Succursales de la Trésorerie albertaine" par une suite de décrets ministériels allant directement à l'encontre de la politique canadienne qui n'autorisait qu'Ottawa à émettre des chartes bancaires. Ainsi, l'ATB est née dans la controverse des disputes fédérales-provinciales, mais jamais elle n'a porté le nom de « banque » pour ne pas devenir illégale.

Le 29 septembre 1938 à Rocky Mountain House, la première Succursale de la Trésorerie albertaine a ouvert ses portes avec un capital initial de 200 000 dollars (plus de 3,6 millions de dollars en 2021). D'autres succursales ont rapidement vu le jour. Aujourd'hui, l'ATB est la plus grande institution financière de l'Alberta avec un capital d'environ 55,6 milliards de dollars et 5000 employés dans 280 succursales.

Des coopératives ont également été créées en Alberta dès les années 1930, soutenues pour le gouvernement du Crédit Social. De nombreuses caisses populaires locales voient le jour, une après l'autre, pour être ensuite regroupées sous le nom de « Coopérative de crédit Servus ». Aujourd'hui, l'institution communautaire a un capital de 17 milliards de dollars, la plus performante au Canada après le Mouvement Desjardins.

Plus récemment, dans les années 1980, pour échapper aux mesures mises en place par le gouvernement de Pierre Elliott Trudeau avec son Programme énergétique national, deux grands hommes d'affaires albertains, Charles Alexandre Allard et Eugène Pechet, décident de créer la Banque de l'Alberta en 1984. Leur but était de financer et soutenir des projets importants dans la province, au détriment des politiques fédérales, et elle a été soutenue par le gouvernement progressiste-conservateur albertain de Peter Lougheed. Après seulement quatre années en opération, la Banque de l'Alberta s'est unie à une autre firme pour créer la Banque canadienne de l'Ouest (CWB) qui a eu un grand impact sur tout le système bancaire des Prairies et qui existe encore aujourd'hui.