•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Petite enfance  :  vaincre les préjugés un homme à la fois

La croisée, ICI Première.
Rattrapage du mardi 13 juillet 2021

Petite enfance  :  vaincre les préjugés un homme à la fois

Encourager les hommes à devenir éducateurs à la petite enfance

Un homme lit une histoire à des enfants dans un centre de la petite enfance.
Les hommes contribuent au développement des enfants lorsqu'ils travaillent avec eux.PHOTO : Gracieuseté : Comité québécois sur la mixité dans l'éducation à l'enfance
La croisée, ICI Première.
La croiséePublié le 14 juillet 2021

Victimes de solitude, objets de moquerie, les hommes qui aimeraient travailler dans le domaine de la petite enfance sont rares à opter pour ce métier.

Alain St-Pierre, co-responsable du comité québécois sur la mixité en éducation à l’enfance du Collège Montmorency, souligne que les raisons sont nombreuses, mais qu'il y a surtout une méconnaissance de la profession.

Les éducateurs en petite enfance ne sont pas des gardiens d’enfants. Ce sont des pédagogues formés pour apprendre aux enfants à devenir des penseurs critiques au même titre que les enseignants du primaire ou du secondaire, dit-il.

Le comité travaille sans relâche à trouver des solutions pour encourager les hommes à choisir ce métier. Selon Alain St-Pierre, il est important de s’assurer que les hommes qui choisissent de devenir des éducateurs évoluent dans un milieu favorable.

huit hommes qui posent pour la caméra

Les membres du comité québécois pour la mixité en éducation à l'enfance

Comité québécois pour la mixité en éducation à l'enfance

Parmi les initiatives, le comité a créé un groupe où les hommes peuvent échanger sur leurs expériences.

Des capsules vidéo ont été mises en ligne sur les réseaux sociaux afin de faire connaître ce métier et la présence des hommes dans ce milieu parce que plus il y aura d’hommes dans les centres de la petite enfance, plus il y aura d'hommes intéressés à devenir éducateurs.