•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Une saison estivale très occupée pour Corey Loranger

La croisée, ICI Première.
Rattrapage du lundi 12 juillet 2021

Une saison estivale très occupée pour Corey Loranger

Une saison estivale très occupée pour Corey Loranger

Évelyne et Corey devant les installations olympiques de Vancouver.
Evelyne Charuest et Corey Loranger coaniment la nouvelle série télévisée Quartier recherché, sur la chaîne Unis TV.PHOTO : UnisTV
La croisée, ICI Première.
La croiséePublié le 13 juillet 2021

Corey Loranger n'a pas fini de nous épater. L'animateur et producteur, originaire d'Edmonton, a toujours un nouveau projet qui mijote.

Cet été, il travaille sur une nouvelle télésérie Quartier recherché qui sera diffusée sur Unis TV. Il a aussi fondé sa propre maison de production Corey Loranger Production. À 39 ans, la vie sourit à ce Franco-Albertain qui s’engage toujours à fond autant comme acteur, animateur ou producteur. D’ailleurs, en partenariat avec une Torontoise, un projet de long métrage pourrait bien se dessiner à l’horizon.

Je développe des projets le fun que je peux partager avec mes amis, ma famille et j'ai très hâte de partager ça avec mon garçon. Je suis en train de faire un film. On attend le financement. C'est unique ce que je fais. Mon garçon va pouvoir le voir en voyageant avec moi. Je suis vraiment fier de ça, explique le producteur.

un homme sourit devant un micro.

Corey Loranger

Robert Lowdon


Par ailleurs, Corey Loranger se souvient de ses premières expériences dans les médias avec l'émission Clandestin qui a précédé Oniva et l'émission de radio Ceci est un test. Il se rappelle à quel point son passage à Francophonie jeunesse de l'Alberta a forgé la personne qu'il est.

« Je pense que ce qui m'anime depuis le début de ma carrière, c'est le français. Et maintenant comme père, ça me rejoint encore plus. »

—  Corey Loranger