•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Une fiction inspirée du feu de forêt de Fort McMurray en 2016

La croisée, ICI Première.
Rattrapage du lundi 3 mai 2021

Une fiction inspirée du feu de forêt de Fort McMurray en 2016

Évacués, une fiction inspirée du feu de Fort McMurray en 2016

Montage photo : Isabelle Joannette et couverture du livre.
Isabelle Joannette a publié Évacués, une fiction qui s'inspire des feux de forêt de 2016 à Fort McMurray.PHOTO : Fournies par Isabelle Joannette
La croisée, ICI Première.
La croiséePublié le 3 mai 2021

Qui, en Alberta, ne se souvient pas du 3 mai 2016? Le feu de Fort McMurray faisait rage, un incendie tellement dévastateur qu'on l'a vite surnommé « la bête ». Toute la ville a dû être évacuée et, malgré la gravité de la situation, tout le monde a pu quitter à temps.

Un texte de Geneviève Potvin

De telles tragédies alimentent parfois l'inspiration d'auteurs et c'est ce qui est arrivé à Isabelle Joanette. L'autrice du livre Évacués, une fiction qui s'inspire des évènements de 2016, n'a jamais mis les pieds dans la ville du pétrole. Isabelle Joannette s'est documentée en consultant des reportages écrits et télévisés pour écrire son roman.

« Malheureusement, je n'ai pas pu rencontré des sinistrés. Mais j'ai lu des témoignages trouvés sur Internet. »

— Une citation de  Isabelle Joannette, autrice

Les personnages construits par l'autrice reflètent la diversité des origines des habitants de Fort Mcmurray, ce qui rend le roman très crédible. Ses personnages sont adolescents, pompiers, Acadiens ou Vancouvérois. Ils nous permettent de vivre cette histoire tragique par le regard de personnages dont la réalité est parfois près de la nôtre, parfois complètement différente.

Le livre Évacués d'Isabelle Joanette nous replonge de façon fort réaliste dans l'histoire de cette catastrophe qui, cinq ans plus tard, génère encore des séquelles psychologiques à ceux qui l'ont vécue.