•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La croisée, ICI Première.
La croisée, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 9 avril 2021

De plus en plus de municipalités albertaines se tournent vers l’énergie solaire

Énergie solaire : un programme pour les municipalités prend fin en Alberta

Publié le 13 avril 2021
Des panneaux solaires couverts de neige.
La nouvelle ferme solaire du comté de Big Lakes. PHOTO : Big Lakes County

Un programme qui a permis à une soixantaine de municipalités albertaines de commencer à produire de l'énergie solaire devrait prendre fin au cours des prochains mois.

Ce programme du Centre d'action municipale sur les changements climatiques a été créé en 2016.

Deux rondes de projets ont été réalisées un peu partout en province pour un total d'une centaine d'installations construites dans une soixantaine de municipalités, avec une capacité qui atteint maintenant plus de 20 mégawatts d'électricité.

Grâce aux panneaux solaires installés, neuf municipalités ont pu devenir carboneutres quant à l'énergie consommée par les bâtiments municipaux. La première a été le village de Raymond dans le sud de la province en 2016.

Le programme a également permis de réaliser l'impressionnante installation de panneaux solaires sur le toit du centre récréatif Genesis d'Aidrie, le plus grand projet du genre au Canada.

Marc Baxter, gestionnaire des programmes d’énergies renouvelables à l’Association des municipalités urbaines de l’Alberta, souligne que la construction de ces projets a permis la création de plus de 300 emplois au cours des dernières années.

Pour les municipalités participantes, les panneaux solaires représentent aussi des économies à long terme.

Les panneaux solaires ont généralement une durée de vie estimée à 30 ans. Une municipalité comme celle de Big Lakes, qui a récemment pu participer au programme, pense pouvoir rembourser les panneaux en environ 13 ans, ce qui lui donnerait 16 ou 17 ans d'électricité gratuite.

Marc Baxter espère qu'une troisième ronde de projets pourra être financée, mais rien n'a encore été confirmé.