•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La croisée, ICI Première.
La croisée, ICI Première.
Rattrapage du lundi 20 avril 2020

Portrait d’artiste  :  Sabine Lecorre-Moore

Portrait d’artiste : Sabine Lecorre-Moore sème des cailloux pour l'espoir

Publié le 22 avril 2020
Des roches peintes à gauche et portrait de Sabine Lecorre-Moore à droite.
Sabine Lecorre-Moore lance le projet You rock Calgary.PHOTO : Fournie par Sabine Lecorre-Moore

L'artiste visuelle Sabine Lecorre-Moore de Calgary continue de créer et de peindre. Si elle se laisse inspirer par la période exceptionnelle que nous vivons pour de prochains projets, l'artiste membre du collectif Devenir poursuit aussi ses rencontres avec les autres femmes du groupe.

« On se voit une fois par semaine, on échange des idées, on s'encourage. On discute de nos haut et nos bas. C'était important avant la pandémie et ça prend tout son sens en ce moment. »

—  Sabine Lecorre-Moore, artiste visuelle

Depuis toujours, elle sait qu'elle deviendra une artiste. Tous mes profs me le disaient, c'était presque comme si je n'avais pas le choix, tout me poussait dans cette direction.... À son arrivée en Alberta, il y a une vingtaine d'années, elle a pu mettre en pratique la peinture décorative, une discipline qu'elle a étudiée en Belgique.

« Mes parents me disaient qu'il fallait avoir un vrai job. Être artiste en peinture décorative, c'était un boulot. C'était une bonne idée parce que quand je suis arrivée au Canada, il y a 20 ans, c'était le début de la peinture décorative et il y avait beaucoup de travail dans ce secteur. »

—  Sabine Lecorre-Moore, artiste visuelle

Sabine Lecorre-Moore ne manque pas d'inspiration pendant la pandémie. En mai, elle lance le projet You rock Calgary.

Cette idée a fait son chemin après qu'un passant ait laissé une roche peinte avec un message derrière son garage. À son tour, elle a peint quelques roches avec des mots : amour, espoir, joie. Elle a déposé les cailloux peints au même endroit, dans l'intention que les gens en ramassent et qu'ils en laissent d'autres.

« Je vais ajouter des roches tous les jours pendant un mois et voir ce qui se passe. Je voudrais que ce soit un échange avec les gens. On est tous dans le même bateau et il y a quand même des choses positives qui se passent. »

—  Sabine Lecorre-Moore, artiste visuelle