•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le ski alpin et les Albertains, une histoire d’amour qui dure

La croisée, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 1 décembre 2021

Le ski alpin et les Albertains, une histoire d’amour qui dure

Le ski alpin et les Albertains, une histoire d’amour qui dure

Trois skieurs sur une pente de ski avec une montagne majestueuse en arrière-plan.
Le premier télésiège à la station de ski du Mont Norquay en 1948. On aperçoit le majestueux Mont Rundle à l'arrière-plan et la ville de Banff derrière les trois skieurs.PHOTO : Archives publiques de la station de ski du Mont Norquay
La croisée, ICI Première.
La croiséePublié le 2 décembre 2021

Les Albertains dévalent les pentes enneigées depuis plus d'un siècle et leur enthousiasme n'est pas près de s'essouffler, raconte l'historien Stéphane Guevremont.

La pratique du ski alpin a commencé dans la province au milieu des années 1880. Des employés scandinaves des chemins de fer du Canadien Pacifique à Silver City, un village minier à la base de la montagne Castle près de Banff, avaient alors décidé de se fabriquer des skis artisanaux en bois pour mieux chasser et se déplacer dans les Rocheuses.

À la fin du 19e siècle, le Canadien Pacifique a engagé des guides de montagne suisses à ses grands hôtels de Banff et du lac Louise qui ont amené avec eux leurs skis européens, ce qui a créé un engouement chez les jeunes de la région.

En 1909, l'Autrichien Conrad Kain est arrivé à Banff comme guide de montagne avec ses skis et a fait la promotion de ce loisir toute sa vie. Il a bâti un site de saut à ski dans la ville, il a organisé le premier festival de sports d'hiver en mars 1911 et a participé à la fondation du premier club de ski de Banff en 1917 par des adolescents.

Les premières pistes de ski en Alberta ont été façonnées sur le mont Norquay en 1926 par trois jeunes skieurs : le Suédois Gus Johnson et les Albertains Cyril Paris et Cliff White. Un chalet de ski en bois avec un foyer et des chambres à coucher a été ajouté quelques années plus tard. La carte de membre à vie pour accéder à cette cabine rustique ne coûtait que 25 $ par personne à l'époque (environ 400 $ en 2021).

Débuts hésitants

À ses débuts, le ski alpin était pratiqué presque uniquement par de jeunes adeptes de la région des montagnes Rocheuses et par des touristes en quête de sensations fortes. Ce n'était pas un sport d'hiver accessible à tous.

Ce qui a véritablement changé la pratique du sport entre 1935 et 1965 a été la mécanisation des remonte-pentes, un meilleur équipement pour enchâsser le pied sur le ski et la construction de routes pavées vers les quatre centres nordiques du Parc national Banff.

Dans les années qui ont suivi la Deuxième Guerre mondiale, les résidents des villes de classe moyenne ont envahi les Rocheuses pour y faire du ski alpin en hiver. En 1963 a débuté le ski alpin aéroporté par hélicoptère ou héliski. En 1980, la première Coupe du monde de ski alpin à l'extérieur de l'Europe a eu lieu au Lac Louise, un événement clé pour toute l'Amérique du Nord.

On compte aujourd'hui 34 domaines skiables en Alberta avec plus de 610 kilomètres de pistes de ski alpin et plus de 120 remontées mécaniques.