•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'heure du monde, ICI Première.
L'heure du monde, ICI Première.
Audio fil du mercredi 22 novembre 2017

Harcèlement sexuel dans le monde du cinéma : Le reportage de Christian Noël

Harcèlement sexuel : l’industrie du cinéma canadien n’est pas épargnée

Publié le 23 novembre 2017
Une caméra lors d'un tournage
De nombreuses actrices déplorent le manque d'influence du syndicat des acteurs sur la Guilde canadienne des réalisateurs.PHOTO : iStock

L'actrice montréalaise Chantal Cousineau restera marquée à jamais par son rôle dans le film Harvard Man. C'est pendant ce tournage qu'elle a été victime de harcèlement sexuel de la part du réalisateur James Toback. Comme le rapporte Christian Noël, plus de 300 femmes ont porté plainte contre le même directeur sans que rien ne soit fait.

Des leaders du monde artistique se réunissent cette semaine à Toronto pour trouver des solutions au problème de harcèlement et d’inconduite sexuelle dans l'industrie cinématographique canadienne.

Le syndicat des acteurs, l’ACTRA, a récemment adopté un code de conduite pour protéger les victimes et punir les agresseurs. Une ligne téléphonique d’urgence a aussi été mise en place.

De nombreuses comédiennes jugent toutefois que ces initiatives sont insuffisantes. C’est le cas de Mia Kirshner, qui recommande plutôt la création d'un bureau indépendant financé de manière autonome qui veillera à l’application des règles.

Elle souhaite également une meilleure surveillance après les faits afin de s'assurer que les dénonciatrices ne sont pas écartées du milieu pour avoir brisé le silence.