•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'héritage de la marche pour le climat : Reportage de Fannie Bussières-McNicoll

L'heure du monde, ICI Première.
Rattrapage du 24 sept. 2020 : L'héritage de la marche pour le climat et la tragédie des CHSLD

L'héritage de la marche pour le climat : Reportage de Fannie Bussières-McNicoll

Un an après la marche pour le climat, où en est-on?

Une jeune femme aux cheveux courts bouclés porte un sac en bandoulière. Enfourchée sur son vélo, elle regarde la caméra en souriant.
Lylou Sehili, l'une des coorganisatrices de la grande marche pour le climat qui a eu lieu à Montréal le 27 septembre 2019.PHOTO : Radio-Canada / Fannie Bussières-McNicoll
L'heure du monde, ICI Première.
L'heure du mondePublié le 24 septembre 2020

Le 27 septembre 2019, à travers la planète, jeunes et moins jeunes s'étaient rassemblés par milliers dans la rue pour marcher pour le climat. À Montréal, la manifestation s'était déroulée en présence de la jeune militante environnementaliste suédoise Greta Thunberg. Les organisateurs estiment que 500 000 personnes l'avaient alors accompagnée. Un an plus tard, et à l'approche de nouvelles manifestations, la journaliste Fannie Bussières-McNicoll a voulu savoir si cette mobilisation d'une ampleur inégalée avait changé les choses ou non. Elle a donc refait à vélo le trajet emprunté par les manifestants avec l'une des coorganisatrices de la grande marche de Montréal.