•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La complexité de trier les matières recyclables

Des travailleurs trient les déchets qui défilent devant eux
Le centre de tri TriCentris de LachutePHOTO : Radio-Canada / Vincent Rességuier
L'heure du monde sur ICI Première.
L'heure du mondePublié le 31 janvier 2020

Verre, papier, carton, plastique et métal. Tous les matériaux sont séparés à la main et à la machine dans les centres de tri des matériaux recyclables avant d'être revendus, mais tous les produits ne sont pas facilement recyclables. C'est ce qu'a constaté le journaliste Vincent Rességuier lorsqu'il s'est rendu dans le centre de tri TriCentris de Lachute.

Chaque année, l’organisme sans but lucratif TriCentris, qui gère trois centres de tri dans le sud du Québec, traite plusieurs dizaines de milliers de tonnes de matières recyclables. Selon Grégory Pratte, responsable des Affaires publiques pour TriCentris, la tendance à l'heure actuelle est de favoriser l’emballage des produits avec des matières recyclables. Cependant, ce n'est pas toujours le matériau qui pose problème, parfois, ce sont les circonstances dans lesquelles sont triés les matériaux. Il donne l’exemple du recyclage des capsules de café.

« Il y a un type de capsule qui est récupéré ici au Québec, dans un sac, qui est fait en aluminium. Puis un autre en plastique, numéro 5, techniquement recyclable, mais dans le centre de tri à la vitesse où ça va, les chances sont très minces qu'on puisse le capter. [Les gens] pensent qu'ils ont posé un bon geste [en le mettant au recyclage] : ils disent, "c'est recyclable". Théoriquement, c'est vrai, mais pas dans la réalité. »

— Une citation de  Grégory Pratte, responsable des Affaires publiques pour TriCentris

L’une des méthodes proposées par Geneviève Dionne, de l'organisme Éco Entreprise Québec, pour faciliter le recyclage, c’est de simplifier la filière par une standardisation des emballages.