•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'heure du monde, ICI Première.
L'heure du monde, ICI Première.
Audio fil du vendredi 23 février 2018

Colère chez les enseignants de la Floride : Le point avec P.-A. Saulnier

Mouvement de résistance économique contre la NRA

Publié le 24 février 2018
Des membres de la NRA sont devant une boutique de la NRA.
Des syndicats et des entreprises souhaitent sanctionner économiquement la NRAPHOTO : Reuters / John Sommers II

Des mouvements de résistance économique se forment aux États-Unis après la fusillade survenue dans une école secondaire de Parkland. Certaines entreprises veulent se dissocier de l'Association nationale des armes à feu (NRA) et des regroupements réclament un désinvestissement dans le secteur des armes à feu.

Dans une douzaine d'États américains, une partie des fonds de retraite des enseignants est investie dans des entreprises d'armes à feu. Le syndicat des enseignants de la Floride a exigé cette semaine que les gestionnaires responsables du régime de retraite des enseignants se débarrassent des actions de ces entreprises.

Le syndicat des enseignants de la Floride n’est pas le seul à réclamer des changements, la firme d’investissement BlackRock a aussi annoncé qu’elle souhaitait amorcer des discussions avec les fabricants d’armes à feu au sujet de leur réponse au récent drame.

De leur côté, des entreprises comme MetLife, Symantec, Enterprise et Wyndham ont déclaré qu’elles arrêtaient leur programme offrant des rabais aux membres de la NRA. Une banque américaine, la First National Bank of Omaha, a même affirmé qu’elle ne fournira plus de cartes de crédit Visa NRA.

Ce mouvement fait suite à la récente prise de parole de la NRA contre les médias et les politiciens démocrates qui a suscité de vives controverses sur les réseaux sociaux.