•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Mégalopole maya mise à jour : Entrevue avec l'archéologue Victor Pimentel

L'heure du monde, ICI Première.
Audio fil du lundi 5 février 2018

Mégalopole maya mise à jour : Entrevue avec l'archéologue Victor Pimentel

Découverte archéologique majeure au coeur de la forêt du Guatemala

Image digitale 3D créée par la technologie LiDAR et montrant le relief du site archéologique maya à Tikal, au Guatemala.
Image digitale 3D créée par la technologie LiDAR et montrant le relief du site archéologique maya à Tikal, au Guatemala.PHOTO : Associated Press / Canuto & Auld-Thomas/PACUNAM
L'heure du monde, ICI Première.
L'heure du mondePublié le 6 février 2018

C'est grâce aux nouvelles techniques d'imagerie digitale à la disposition des archéologues que des chercheurs ont mis au jour une cité maya d'une ampleur insoupçonnée dans la région du Péten, au Guatemala. En entrevue au micro de Jean-Sébastien Bernatchez, l'archéologue Victor Pimentel nous révèle certains secrets de cette mégalopole datant de la période classique maya, jusqu'ici partiellement cachée par la jungle.

Le système de télédétection par laser appelé lidar (pour light detection and ranging), qui survole la forêt à l’aide de drones, permet de créer des relevés d’imagerie révélant des informations inédites, notamment à propos du système d’irrigation de cette civilisation précolombienne.

« Avec les ordinateurs, on peut ôter la couverture végétale. On voit donc apparaître la topographie du terrain sans végétation. C'est là que les chercheurs ont découvert que la cité était beaucoup plus vaste qu'ils ne le pensaient. »

—  Victor Pimentel, archéologue

Victor Pimentel est d’avis que les nouvelles données recueillies permettront d'en apprendre davantage sur la vie quotidienne des habitants de cette cité oubliée et sur les mœurs de leurs gouvernants. L’archéologue est convaincu que les nouvelles technologies comme le lidar sont en train de révolutionner le domaine de l’archéologie.

« Ça permet un bond qualitatif et quantitatif énorme. On découvre plein de détails qui étaient cachés à l'oeil nu. »

—  Victor Pimentel, archéologue

Ces découvertes ont été permises grâce à un projet de recherche qui s’est étalé sur deux ans et qui a été mené par la Fondation guatémaltèque du patrimoine culturel et naturel maya (PACUNAM).