•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
Rattrapage du lundi 8 mars 2021

Le procès de Derek Chauvin, retardé mais historique

Les enjeux du procès de Derek Chauvin

Publié le 8 mars 2021
« Condamnez Chauvin », « Emprisonnez les policiers tueurs », peut-on lire sur des affiches tenues par trois personnes blanches dans un espace public.
Ces manifestants présents devant le tribunal du comté de Hennepin militent pour la condamnation de Derek Chauvin.PHOTO : Radio-Canada / Azeb Wolde-Giorghis

Le début du procès de Derek Chauvin, le policier accusé de la mort de George Floyd serait retardé en raison d'incertitudes sur les chefs d'accusation retenus contre lui.

Le 25 mai dernier, Derek Chauvin a maintenu pendant presque 9 minutes, un genou sur le cou d'un homme noir, George Floyd, alors que celui-ci était menotté, allongé au sol et suppliait de le laisser respirer.

Même retardé, ce procès est un événement exceptionnel qui fera date pour Me Joël Étienne, avocat à Toronto. Il considère que la justice fera face à la différence grandissante entre l'évolution des mentalités dans la population et le racisme solidement ancré dans les institutions.

Que risque-t-il de se passer? Si Derek Chauvin n'est pas condamné, ce qui, d'après Me Étienne, est possible étant donné l'investissement des corps policiers dans la défense de leurs membres, le procès pourrait être renvoyé devant la Cour fédérale sous la pression de la rue.

L’avocat cite en exemple ce qui s'était passé en 1992, après l'affaire Rodney King, à Los Angeles.

La ville avait connu 6 jours d'émeutes violentes qui avaient fait plus de 50 morts, après l'acquittement des 4 policiers qui avaient sévèrement battu Rodney King. Devant la Cour fédérale, ils avaient finalement été rejugés, 2 d'entre eux avaient alors été condamnés à 30 mois de prison.