•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 10 février 2021

La situation de la COVID dans les prisons

COVID-19 dans les prisons : une situation très préoccupante

Publié le 11 février 2021
Un couloir de prison.
Le gouvernement fédéral préconise la libération de certains détenus pour lutter contre la propagation de la COVID-19 en prison.PHOTO : Unsplash / Matthew Ansley

La situation dans les prisons en Ontario inquiète de plus en plus à cause de la pandémie. Pour Maître Christine Mainville, avocate en droit criminel, pénal et disciplinaire au sein du cabinet Henein & Associates à Toronto, le plus important est de libérer le plus grand nombre de personnes.

Me Mainville souligne que beaucoup de personnes en détention sont en attente d’un procès et sont présumées innocentes, c'est dans l'intérêt de tous, même les employés et agents correctionnels, qu'elles soient libérées.

Nous avons aussi demandé que les détenus soient parmi la première vague des gens à recevoir le vaccin, affirme Me Blainville ajoutant qu'il est extrêmement difficile de communiquer avec nos clients en détention afin de préparer leur procès et de s'assurer de leur bien-être.

Portrait de Christine Mainville, elle porte un vêtement gris, des lunettes cerclées de brun et regarde la caméra.

Maître Christine Mainville, avocate en droit criminel, pénal et disciplinaire au sein du cabinet Henein & Associates à Toronto.

Markian Lozowchuk

Au début du mois, on rapportait que le nombre de cas de COVID-19 avait augmenté de 29% en une semaine dans la population carcérale de la prison provinciale de Maplehurst, en banlieue de Toronto.

Au total, 116 détenus ont été déclarés positifs depuis l'éclosion du mois dernier. À ce nombre s'ajoutent 62 employés et agents correctionnels infectés pour 178 cas de COVID-19 en tout depuis l'apparition du premier cas le 18 janvier.