•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Oliva Roy, président de la FARFO pour le Moyen-Nord

L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
Rattrapage du mardi 21 avril 2020

Oliva Roy, président de la FARFO pour le Moyen-Nord

Repenser l'aide aux plus vulnérables

Photo officielle de Oliva Roy
Oliva Roy est le président de la fédération des aînés et retraités francophones de l’Ontario pour le Moyen-Nord.PHOTO : Courtoisie: Oliva Roy
L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
L'heure de pointe Toronto/WindsorPublié le 21 avril 2020

Trois cent cinquante millions dollars dans un Fonds d'urgence pour l'appui communautaire, « c'est une très bonne nouvelle », mais qui vient un peu tard, selon le président de la fédération des aînés et retraités francophones de l'Ontario (FARFO) pour le Moyen-Nord, Oliva Roy.

Les organismes d’aide aux plus vulnérables comme les aînés ont besoin d’argent, souligne Oliva Roy, mais ils ont surtout besoin de bras. Le Sudburois constate que les aînés autonomes composent la grande majorité des bénévoles des organismes communautaires et se voient présentement refuser leur aide.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a fait l’annonce de cet investissement mardi lors de sa conférence de presse quotidienne devant le Rideau Cottage.

« C’est beau les programmes, mais ça prend du personnel qui est prêt à aller travailler. »

— Une citation de  Oliva Roy, président de la FARFO pour le Moyen-Nord

Oliva Roy croit que les gouvernements auraient dû agir dès que des services ont été jugés non essentiels. Il estime que la main d’oeuvre de ces secteurs aurait pu être redirigée vers les organismes d’aide communautaire.

« Le gouvernement donne de l’argent pour rester à la maison. Mais pourquoi il n’a pas dirigé [les gens] vers les organismes [communautaires] pour travailler. »

— Une citation de  Oliva Roy, président de la FARFO pour le Moyen-Nord

Oliva Roy s’attriste de la situation dans les centres de soins de longue durée ébranlés par des éclosions de la COVID-19. Il déplore aussi un dépistage du coronavirus insuffisant. Il croit que les gouvernements auraient dû mieux étudier ce qui s’est produit ailleurs dans le monde.

À titre de président de la FARFO pour le Moyen-Nord, Oliva Roy explique jouer un rôle de communication entre l’organisation provinciale et les regroupements et organisations d’aînés dans la région du Moyen-Nord. En cette période de pandémie, il s’assure aussi que ces groupes détiennent toute l’information dont ils ont besoin.