•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
Rattrapage du mardi 25 février 2020

La réglementation d'Airbnb à Toronto sous la loupe de Geordie Dent

Déploiement de la réglementation Airbnb à Toronto dès le printemps

Publié le 26 février 2020
Un homme en entrevue.
Geordie Dent est le directeur exécutif de la Fédération des associations de locataires métropolitains.PHOTO : Radio-Canada

La ville de Toronto cherche à légiférer la location à court terme via le site Airbnb depuis 2017, mais la réglementation avait été contestée devant le Tribunal d'appel de l'aménagement local.

Ainsi, à partir du printemps, les locations à court terme ne seront permises que dans la résidence principale d'une personne et non, par exemple, dans un sous-sol, jugé résidence secondaire. Il est aussi maintenant interdit de louer un logement pendant plus de 180 jours dans une année.

D’après Geordie Dent, directeur de la Fédération des associations de locataires de Toronto, ce règlement est une victoire pour les locataires torontois , plus de 9000 logements ne respectent pas la nouvelle réglementation indique un rapport de l’organisme Fairbnb. Le retour de ces logements sur le marché permettrait de réduire le taux d'inoccupation et de baisser le prix des loyers de manière très considérable, a souligné Geordie Dent au micro d’Olivier Mercure.

« Toute la construction créée à Toronto dans les dix dernières années a été créée pour l’investissement, pas la location, et ça, c’est un très grand problème. »

—  Geordie Dent, directeur de la Fédération des associations de locataires de Toronto

Le directeur de la Fédération n’est pas optimiste à l’idée que les opérateurs d’entreprises de gestion de logements Airbnb adhèrent au nouveau règlement. S’ils peuvent ne pas le respecter, ils ne le respecteront pas, dit-il.