•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Rencontre avec le professeur Jean-Michel Montsion

L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
Rattrapage du lundi 9 décembre 2019

Rencontre avec le professeur Jean-Michel Montsion

Rencontre avec un passionné par la géographie politique

Jean-Michel Montsion en entrevue à Radio-Canada à Toronto
Jean-Michel Montsion, professeur agrégé en Études canadiennes au Collège Glendon de l'Université YorkPHOTO : Radio-Canada / Ramin Pezeshki
L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
L'heure de pointe Toronto/WindsorPublié le 11 décembre 2019

Installé à Toronto depuis 2011, Jean-Michel Montsion s'intéresse aux questions migratoires des diasporas et des villes.

Jean-Michel Montsion est professeur agrégé en Études canadiennes au Collège universitaire Glendon et directeur adjoint du Centre d’études canadiennes Robarts de l’Université York.

« Ma spécialité c’est de mettre le monde en contact. »

—  Jean-Michel Montsion, professeur agrégé en Études canadiennes au Collège universitaire Glendon

Je cherche à établir des ponts entre les débats qui se passent à travers les différentes disciplines pour avancer, affirme Jean-Michel Montsion.

Le chercheur se considère à l’intersection de la science politique, la géographie et la sociologie.

On doit comprendre que les mouvements migratoires sont nécessairement ancrées dans des rapports de force importants, estime Jean-Michel Montsion. Il explique que la géographie politique c’est l’étude de l’espace à travers les relations de pouvoir.

Jean-Michel Montsion s’intéresse aux villes-seuils, soit des villes dont certaines caractéristiques principales découlent de leurs rôles dans les réseaux de mobilité internationale. Il a porte une attention particulière à Vancouver et Toronto.

L’heure de pointe accueille tous les lundis des universitaires du sud de l'Ontario pour en apprendre davantage sur leur carrière et leur champ de recherche.