•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
Audio fil du lundi 30 septembre 2019

Rencontre :  Guy Proulx, professeur au collège Glendon de l'Université York

Comprendre la neurologie, un cerveau à la fois

Publié le 30 septembre 2019
Guy Proulx aux studios d'ICI Ontario.
Guy Proulx est professeur au collège Glendon de l'Université York où il est également directeur du Centre de santé cognitive. PHOTO : Radio-Canada / Isabelle Corriveau

Le directeur du Centre de santé cognitive du Collège Glendon de l'Université York, Guy Proulx, a une longue histoire d'amour avec la neurologie.

Afin de payer ses études universitaires, le docteur en psychologie diplômé de l’Université d’Ottawa, a commencé sa carrière en santé comme préposé aux soins infirmiers. Son premier patient était aphasique. Étrangement, lorsqu’il entendait une mélodie qu’il connaissait, il retrouvait sa voix le temps d’une chanson.

« Je suis devenu un neurophyliaque. »

—  Guy Proulx

Émerveillé, c’est ainsi qu’il se lance dans une longue carrière pour mieux comprendre les mystères des différentes régions du cerveau. Établi à Toronto depuis 1986, le chercheur travaille dans des hôpitaux universitaires, ce qui lui permet de transmettre son savoir à des étudiants.

« D’une certaine façon, la démence, c’est le contrepoids de la durée de vie. »

—  Guy Proulx

Il voit d’un bon oeil la capacité de la population à vivre plus longtemps, même si cette longévité vient aussi à un prix. En considérant les progrès qui ont été faits au cours des dernières décennies, il espère que la recherche entourant la démence évoluera assez pour permettre au plus grand nombre de personnes de vieillir dans la dignité.