•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

TIFF :  Alanis Obomsawin s'intéresse au Principe de Jordan pour son 53e film

L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
Audio fil du mardi 10 septembre 2019

TIFF :  Alanis Obomsawin s'intéresse au Principe de Jordan pour son 53e film

Le 53e film d’Alanis Obomsawin au TIFF 2019

La réalisatrice et chanteuse abénaquise Alanis Obomsawin sourit pendant une entrevue.
La réalisatrice et chanteuse abénaquise Alanis Obomsawin, pendant qu'elle donne une entrevue dans les studios de Radio-Canada.PHOTO : Radio-Canada / Jean-Francois Villeneuve
L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
L'heure de pointe Toronto/WindsorPublié le 10 septembre 2019

La cinéaste autochtone, Alanis Obomsawin s'intéresse au Principe de Jordan dans son documentaire Jordan River Anderson, the Messenger.

Ce long métrage est un projet de longue date. La cinéaste a commencé à travailler sur ce film en 2011.

Alanis Obomsawin affirme avoir réalisé ce documentaire à cause de ce qu’elle entendait dire sur des injustices envers les enfants des Premières Nations.

Image du film Jordan River Anderson, The Messenger où une femme embrasse un bébé.

La réalisatrice abénaquise Alanis Obomsawin présentera son 53e film au festival.

Avec la permission du TIFF

« Très souvent on disait aux parents de transférer leurs enfants au gouvernement, au système, pour avoir tous les services, mais c’était comme enlever les enfants aux parents, les séparer d’eux, et c’était ça l’un des plus grands problèmes. »

—  Alanis Obomsawin

Pendant le Festival international du film de Toronto, L’heure de pointe reçoit des cinéastes présents dans la Ville Reine pour présenter leurs films.