•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La symphonie de William Grant Still

L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 12 mars 2021

La symphonie de William Grant Still

Chronique musique avec le chef d'orchestre Simon Rivard

Illustration de notes de musique.
William Grant Still a acquis sa réputation en tirant son inspiration des «Spirituals» pour composer ses symphonies.PHOTO : iStock
L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
L'heure de pointe Toronto/WindsorPublié le 12 mars 2021

CHRONIQUE | Le chef d'orchestre Simon Rivard, revient sur le parcours musical du compositeur afro-américain William Grant Still.

Reconnu comme le doyen des compositeurs afro-américains du 20e siècle, William Grant Still a acquis sa réputation en tirant son inspiration des Spirituals pour composer ses symphonies. Il s’agit de chants datant de l’époque de l’esclavage aux États-Unis qui s’inspirent à la base du blues, du gospel et de la soul.

C’est pour ça qu’on peut entendre des harmonies jazz. C’est à cause de cette influence des Spirituals. Pour ce qui est du son orchestral, William Grant Still a travaillé principalement dans la première moitié du 20e siècle, l’âge d’or du grand orchestre symphonique aux États-Unis, à un moment où la musique orchestrale était partout, et surtout présente au cinéma, dans la musique de film, explique SimonRivard.