•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
L'heure de pointe Toronto, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 12 février 2021

Comment la pandémie a essoufflé les désirs

La vie intime chamboulée face au confinement

Publié le 12 février 2021
Un couple est assis sur un lit.
De nombreux travaux publiés partout dans le monde le prouvent : les libidos s'essoufflent depuis le début de la pandémie.PHOTO : iStock / Torwai

De nombreux travaux publiés à travers le monde le soulignent : la libido s'essouffle depuis le début de la pandémie.

C'est aussi la conclusion de l'étude « La sexualité pendant la pandémie COVID-19 - de l'importance d'Internet », publiée dans la revue Sexologies en janvier.

Avec les règles sanitaires, le stress constant et l’isolement, l'anxiété liée à la COVID-19 a pris le dessus sur le désir, nous dit Carolle-Anne Tremblay-Levasseur, chroniqueuse à Radio-Canada.

Elle a recueilli les témoignages d’une quinzaine de personnes qui ont noté des changements dans leurs relations intimes.

La sexualité est intimement liée à la santé mentale. Le stress est l'ennemi numéro 1 de la libido et c’est un phénomène mondial, en ce moment. On voit une baisse d’énergie et de morale dans ces témoignages, souligne-t-elle.