•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'heure de pointe Acadie, ICI Première.
L'heure de pointe Acadie, ICI Première.
Audio fil du mercredi 21 février 2018

Nouveau centre d'agression sexuelle :  profil de la directrice

Le militantisme positif de Geneviève Latour

Publié le 21 février 2018
Geneviève L. Latour
Geneviève L. Latour directrice du Centre d'agression sexuelle du Sud-EstPHOTO : Radio-Canada / Amélie Gosselin

Une jeune femme originaire d'Ontario qui se présente comme activiste sociale et féministe devient la première directrice du Centre d'agression sexuelle du Sud-Est.

Il était attendu ce nouveau centre situé à Moncton au Nouveau-Brunswick. Carrefour pour femmes qui chapeaute le nouvel organisme a mis sa confiance entre les mains de Geneviève Latour qui termine sa maîtrise en travail social à l'Université de Moncton.

La vision de Geneviève Latour s'enracine dans son désir de justice sociale. Devenir directrice du centre est une façon de vivre son militantisme.

C'est ma source de motivation c'est prendre cette indignation et la transformer en action pour faire des changements.

En poste depuis début février, Geneviève Latour croit que le Centre vient répondre à une grande demande dans la région.

L'agression sexuelle ce n'est pas un problème de femme c'est un problème de société.

Selon Geneviève Latour de grands phénomènes de dénonciation comme on a vu dans la dernière année ont des effets chez nous.

« Il faut bien analyser comment ça se déroule ici dans le sud-est du Nouveau-Brunswick peut-être qu'on a pas vu de dénonciation dans les médias sociaux, ça s'est fait plus autour d'un café ou lors d'un souper de filles, mais il y en a eu et on l'a senti au centre. »

—  Geneviève L. Latour, directrice du Centre d'Agression sexuelle du Sud-Est