•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

visage souriant de Gérald Leblanc.
Gérald Leblanc, un des plus grands poète acadien est décédé le 30 mai 2005.PHOTO : Radio-Canada
Publié le 11 mars 2021

La réédition d'un livre de Gérald Leblanc, maintenant disponible en librairie, propose des lettres inédites écrites par l'auteur acadien. Poèmes new-yorkais suivi de Lettres new-yorkaises comprend 27 lettres écrites en 1993 et 1994, et adressées à des amis artistes, tels que France Daigle, Herménégilde Chiasson et Roméo Savoie.

Le livre Poèmes new-yorkais, d’abord publié en 2006, était jusqu’ici épuisé. La maison d’édition ontarienne qui se consacre à la littérature acadienne et francophone, Prise de Parole, a choisi d’ajouter ces lettres écrites par l’auteur alors qu’il habitait la métropole américaine.

Couverture du livre Poèmes new-yorkais suivi de Lettres new-yorkaises de Gérald LeBlanc.

Cette édition comprend 27 lettres inédites écrites par Gérald LeBlanc et adressées à ses amis artistes.

Gracieuseté/maison d'édition Prise de parole

Le chercheur et professeur de littérature à l’Université de Moncton, Benoît Doyon Gosselin, a trouvé ces lettres à Bibliothèque et archives Canada à Ottawa. Autour des années 2000 quand il se savait atteint de cancer, il a pris la décision de donner ses archives à Bibliothèque et archives Canada à Ottawa. En allant fouiller dans les archives de Gérald Leblanc avec la bénédiction de son ayant droit, je suis tombé sur différents documents, dont ces lettres-là qui ont été écritre vraiment quand il était à New York.

Le chercheur et professeur note deux aspects intéressants qui ressortent suite à la lecture de ces lettres. À travers ces correspondances, le lecteur constate que l’auteur acadien s’intéressait à la littérature afro-américaine et la lutte des noirs.

L’autre aspect qui me semble intéressant c’est de voir les relations interpersonnelles qu’il a avec des gens qu’on connaît, mais aussi quand il parle d’autres personnes. Par exemple, il va faire des remarques sur Antonine Maillet ou sur d’autres écrivains qui sont installés au Québec. L’Acadie de la diaspora versus l’Acadie du territoire. Des éléments comme ça, on est vraiment, si on veut, dans la connivence.

« Quand il écrit à Herménégilde, il est clairement son ami. Il peut se permettre d’écrire ce qu’il pense vraiment de certaines choses. »

— Une citation de  Benoît Doyon Gosselin, chercheur et professeur

D’autres oeuvres de Gérald Leblanc

Benoît Doyon Gosselin affirme que le fonds d’archives de Gérald Leblanc à Ottawa est bien garni, dont différentes versions du recueil Moncton Mantra et les journaux intimes de l’auteur acadien. Par contre, il est interdit de consulter ses journaux intimes avant 2055.

Benoit Doyon-Gosselin lors d'une entrevue avec une journaliste.

Benoit Doyon-Gosselin est professeur de littérature à l'Université de Moncton.

Radio-Canada

Benoît Doyon Gosselin fait remarquer qu’aucune biographie officielle n’existe sur l’auteur. Il avoue que ce projet l’intéresse. Il s’agit à un moment donné de prendre le temps. Peut-être que ça se fera un jour, peut-être que ce sera quelqu’un d’autre que moi, mais je pense que ça fini par être un personnage plus grand que nature qui a marqué son époque, autant en musique avec les paroles de 1755 qu’en poésie, explique-t-il.

D'après le reportage d'Anne-Marie Parenteau

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser