•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Un tracteur de ferme dans un champ.
Selon une étude réalisée par l'Université de Guelph de 2021, 76% des agriculteurs canadiens sondés disent souffrir « d'un stress allant de modéré à élevé ». (archives)PHOTO : Radio-Canada
Publié le 7 juin 2023

Les agriculteurs du Nouveau-Brunswick ont maintenant accès à de nouvelles ressources en santé mentale. Le site Web Farm Talk Care - Ferme Parle Soins est une initiative du collectif Agriculture NB.

L’Alliance agricole du Nouveau-Brunswick, l’Union nationale des fermiers et la Récolte de Chez Nous, qui forment le collectif Agriculture NB, travaillent à l’élaboration de ce site Web depuis un an.

Anna Belliveau.

Anna Belliveau est directrice générale de l'Alliance agricole du Nouveau-Brunswick.

Gracieuseté Anna Belliveau

Le collectif souhaite éventuellement augmenter l’offre. On veut agrandir le programme pour avoir des ateliers, des séances d’information, des promotions de ressources, explique Anna Belliveau, directrice générale de l’Alliance agricole du Nouveau-Brunswick.

« Il y a un manque de travailleurs, il y a un manque de relève et le coût de tout est tellement élevé qu’il y en a plusieurs qui ne peuvent pas faire leur coût de production. Ils travaillent jour et nuit, et ce n’est pour presque rien. Ça, c’est une vraie cause de stress. »

— Une citation de  Anna Belliveau, directrice générale, Alliance agricole du Nouveau-Brunswick