•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Projet de jumelage international pour femmes en affaires

L'heure de pointe Acadie, ICI Première.
Rattrapage du lundi 8 juin 2020

Projet de jumelage international pour femmes en affaires

Jumelage entre femmes d’affaires du Nouveau-Brunswick et l’Allemagne

Une femme, debout, tient un sac de maïs soufflé. Elle sourit.
L'entreprise de l'entrepreneure de Cocagne, Angèle Miller, est la seule au Canada à produire du maïs soufflé biologique.PHOTO : Gracieuseté/Angèle Miller
L'heure de pointe Acadie, ICI Première.
L'heure de pointe - AcadiePublié le 9 juin 2020

Un projet de jumelage international permet aux femmes d'affaires néo-brunswickoises et allemandes d'échanger et de mieux connaître les réalités du marché. Il s'agit d'un partenariat entre Femmes d'affaires Nouveau-Brunswick et l'Association des femmes entrepreneures allemandes VdU (Verband deutscher Unternehmerinnen).

L’agente de développement en exportation et commerce international, Claire Ephestion, souligne que c’est une belle occasion pour les femmes entrepreneures du Nouveau-Brunswick de créer une synergie, de créer de l’entraide et du réseauavec leurs consoeurs à l’étranger.

Dix Néo-Brunswickoises sont jumelées avec dix Allemandes, évoluant dans les domaines du tourisme, des produits alimentaires et cosmétiques, de la mode et des services professionnels.

« Nos femmes canadiennes, elles vont bénéficier de toutes les connaissances, expertises et connexions des femmes allemandes. C’est vraiment un échange gagnant-gagnant. »

—  Claire Ephestion, agente de développement, Femmes en affaires Nouveau-Brunswick
Une femme porte un chat dans ses bras.

Lyne-Chantal Boudreau est la propriétaire de Bibilyn Designs. Elle s'est inspirée de son chat pour le nom de son entreprise.

Gracieuseté/Lyne-Chantal Boudreau

Lyne-Chantal Boudreau est la propriétaire de l’entreprise à vocation sociale, Bibilyn Designs, dont une partie des profits est remise à des organismes qui luttent contre la violence familiale. Elle fabrique des foulards, des robes et depuis la pandémie, des masques de tissus.

Participante au projet, elle remarque plusieurs similitudes entre les femmes d’affaires d’ici et de l’Allemagne. On vit quand même sensiblement les mêmes réalités, les mêmes défis. Faire notre place en tant que femmes d’affaires, se donner cette crédibilité-là. Les efforts aussi communs de part et d’autre. On a cet échange-là et on a cette volonté de se soutenir les unes les autres.

Lyne-Chantal Boudreau espère éventuellement se rendre en Allemagne et accueillir sa collègue au Canada.

Une femme et une fille mangent du maïs soufflé.

L'entrepreneure, Angèle Miller, et sa fille.

Gracieuseté/Angèle Miller

La propriétaire de Abundant By Design, Angèle Miller, est ravie des possibilités d’affaires qui s’ouvrent à son entreprise grâce à ce jumelage. Celle qui produit le seul maïs soufflé biologique au Canada, Active Pop, affirme que c’est excitant de voir notre popcorn qui est fait ici au Canada sur les tablettes en Allemagne.

« Être en Allemagne et exporter nos produits, ça va aussi nous aider à ouvrir d’autres portes dans d’autres pays. »

—  Angèle Miller, propriétaire Abundant By Design
Une femme tient son poing fermé tout près de visage.

La propriétaire de Master Nail Artist, Jessica Goguen, participe au projet de jumelage.

Gracieuseté/Jessica Goguen

Ce programme d’échange est une belle occasion d’apprentissage pour des femmes entrepreneures, qu’elles vendent un produit ou non. La propriétaire de Master Nail Artists, Jessica Goguen, espère pour sa part acquérir de nouvelles connaissances dans son domaine. Je m’intéresse surtout au sujet de l’industrie en soins des ongles à l’étranger. Comment ça se passe les normes industrielles, les innovations là-bas?, se questionne-t-elle.

« Je suis vraiment curieuse à savoir c’est quoi les avantages compétitifs et aussi les différences culturelles pour ensuite apprendre ou apporter ces mêmes avantages ici dans les Maritimes et ailleurs. »

—  Jessica Goguen, propriétaire Master Nail Artists

Ce programme d’accompagnement de Femmes en affaires Nouveau-Brunswick et l’Association allemande VdU, est un projet d’une année. Une rencontre par mois est prévue entre les participantes.

D’après le reportage d’Anne-Marie Parenteau