•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Nourrir ou non les animaux sauvages?

L'heure de pointe Acadie, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 22 septembre 2022

Nourrir ou non les animaux sauvages?

Nourrir les animaux sauvages... ou pas?

Des oiseaux près d'une mangeoire
Des oiseaux s’agglutinent autour d'une mangeoire. PHOTO : iStock
L'heure de pointe Acadie, ICI Première.
L'heure de pointe - AcadiePublié le 23 septembre 2022

Offrir des pommes aux cerfs, remplir des mangeoires pour oiseaux ou encore distribuer du pain aux canards; beaucoup de gens aiment attirer les animaux sauvages avec la nourriture. Pourtant, de nombreux experts découragent cette pratique et affirment qu'il pourrait y avoir des conséquences néfastes, tant pour les animaux que pour les humains. Gaétan Moreau, professeur d'écologie à l'Université de Moncton et chroniqueur à L'heure de pointe Acadie s'intéresse à cette question.

Nourrir les animaux sauvages n’est pas unique au Nouveau-Brunswick, c’est une habitude très répandue, ici comme ailleurs. Gaétan Moreau souligne que les gens n’ont pas de mauvaises intentions, ils croient réellement aider les animaux ou ils souhaitent simplement les observer de plus près.

Selon le chroniqueur, il n’est pas déconseillé de remplir des mangeoires pour oiseaux ou des distributeurs pour colibris. Par contre, les mangeoires et les distributeurs doivent être bien entretenus et nettoyés quotidiennent.

« Un moment où la nourriture est rare, c’est vers la fin de l’hiver. C’est une période qui est cruciale pour les oiseaux, ils ont besoin d’énergie parce que c’est la saison de reproduction qui s’en vient tout de suite après. Là, à ce moment-là un apport de nourriture, c’est peut-être une bonne idée. »

— Une citation de  Gaétan Moreau, professeur d'écologie et chroniqueur